/regional/montreal/monteregie

Des coroners demandent qu’une intersection à Sainte-Marie-Madeleine soit plus sécuritaire

Thierry Laforce / Agence QMI

Trois coroners demandent de rendre plus sécuritaire l'intersection de la route 116 et du chemin du Grand-Rang à Sainte-Marie-Madeleine, en Montérégie, où trois accidents mortels sont récemment survenus. 

• À lire aussi: Intersection dangereuse: des citoyens réunis pour demander des actions à Sainte-Marie-Madeleine

• À lire aussi: Choc mortel entre un véhicule et un camion lourd à Sainte-Marie-Madeleine

À la suite d’accidents qui ont causé la mort de Louise Goudreau, d’André Dion et de Priscille Daviault depuis environ un an, les coroners Karine Spénard, Marilynn Morin et Jean Brochu demandent au ministère des Transports du Québec de poursuivre son analyse pour abaisser la limite de vitesse sur la route 116, aussi appelée boulevard Laurier, à Sainte-Marie-Madelaine et d’y aménager des voies de virage, à la hauteur du chemin du Grand-Rang.

Les trois coroners recommandent également à la municipalité de Sainte-Marie-Madeleine de poursuivre la mise en place des mesures déjà identifiées pour accroître la sécurité à cette intersection.

Ils veulent que la Société de l'assurance automobile du Québec continue de sensibiliser les conducteurs à l’importance d’être attentifs au voulant et ainsi éviter que la distraction cause autant d’accidents.

De plus, ceux-ci sont invités à regarder en conduisant derrière les piliers de pare-brise, notamment aux intersections.

Trois décès

Cette recommandation s’inscrit en lien avec le décès d’André Dion, qui circulait sur sa motocyclette sur la route 116 quand il a subitement été happé par un véhicule GMC Savana à l'intersection du chemin du Grand-Rang, le 7 avril 2021.

Quand le conducteur s'était engagé pour traverser le boulevard Laurier Ouest (route 116, travée est) et poursuivre son itinéraire sur le chemin du Grand-Rang, toujours en direction sud, il n’a pas vu la motocyclette de M. Dion et l’a heurtée.

Le rapport d'enquête indique que le pilier A de ce type de véhicule est large et peut entrainer un manque de visibilité. Selon la coroner Marilynn Morin, c’est ce qui pourrait expliquer pourquoi le conducteur n’aurait jamais vu le motocycliste.

Concernant les décès de Louise Goudreau et Priscille Daviault, le 20 septembre 2020 et le 14 avril 2021, ils sont tous les deux survenus alors qu’elles circulaient sur la 116 à bord d’un véhicule qui a été percuté par un autre qui arrivait du chemin du Grand-Rang.

Mesures en cours

La municipalité de Sainte-Marie-Madeleine a replacé plus en hauteur, à cette intersection, un panneau d'arrêt lumineux au début mai 2021 afin qu'il soit visible à une plus grande distance.

Le conseil municipal a également approuvé une réduction de la limite de vitesse de 80 km/h à 50 km/h sur le chemin du Grand-Rang à compter de 300 mètres avant la ligne d'arrêt, ce qui est entré en vigueur à la fin de mai 2021. Au même moment, de la peinture a été ajoutée sur les bandes rugueuses perpendiculaires à la route, ayant comme objectif de faire du bruit lorsqu'un véhicule y circule.

Une autre résolution a été adoptée en mai 2021 pour que des marquages soient peints au sol pour signaler le danger et faciliter la circulation et qu'une signalisation lumineuse soit installée au-dessus de la route. Ces éléments devraient être mis en place à l'automne 2021.

Le MTQ compte aménager des voies de virage sur la route 116. Une étude en cours permettrait d'améliorer la sécurité au dénivelé du passage à niveau près de l'intersection de la route 116 et du chemin du Grand-Rang.

D'autre part, une analyse pour abaisser la limite de vitesse de la route 116 se poursuit.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.