/news/society

La grève générale illimitée s'amorce dans 400 CPE

Les travailleurs et travailleuses des centres de la petite enfance (CPE) affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) amorcent ce matin une grève générale illimitée.

Les parents des enfants qui fréquentent ces 400 établissements doivent trouver une solution de rechange puisque les CPE demeureront fermés jusqu’à nouvel ordre.

Les augmentations salariales des autres employés des CPE constituent le principal point d’achoppement des discussions, en plus des ratios, du temps de préparation des dossiers, de la gestion de la cuisine et de la bonification du régime d’assurance collective.

Dans un communiqué émis hier soir, le syndicat a indiqué que les parties patronales et syndicales sont près d’une entente quant à la rémunération des éducatrices, mais plusieurs autres enjeux ne sont pas réglés.

Pour leur part, les travailleuses des CPE représentés par la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ), affiliée à la CSQ, ont décidé de ne pas débrayer, mercredi.

Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Gabrielle Dumoulin, maman membre des «Parents au bout du rouleau de la conciliation travail-covid-grève-famille», sur QUB radio :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.