/news/culture

Le Musée d’art de Joliette annonce un important don d’un collectionneur et sa famille

PHOTO COURTOISIE / Ysabelle Latendresse / Musée d’art de Joliette

Le Musée d’art de Joliette vient d’ajouter à ses actifs une importante collection d’œuvres d’artistes québécois, dont neuf de Jean Paul Riopelle et quatre de Paul-Émile Borduas. 

La collection - principalement des sculptures et des peintures -, estimée à plus de 3,5 millions $, a été offerte en don par la famille du Dr Richard Morisset qui l’a constituée au fil de plus de 65 années.

Outre des Riopelle et des Borduas, le don comprend des œuvres d’autres artistes renommés d’ici et d’ailleurs, a souligné le musée dans un communiqué, mardi. Parmi ces artistes figurent Marcelle Ferron, Cornelius David Krieghoff, Jordi Bonet, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, Marc-Aurèle Fortin et Arthur Lismer,

En plus des œuvres d’art, la famille Morisset a offert au musée une somme de 100 000 $ afin d’«assurer la conservation des œuvres nouvellement acquises ainsi qu’à diffuser la collection du Musée d’art de Joliette de manière générale», a souligné l’institution.

De plus, «l’une des salles de l’exposition permanente du MAJ vient également d’être baptisée Salle Famille Dr Richard Morisset afin de souligner l’importance de ce geste philanthropique pour le développement de l’institution muséale lanaudoise».

«Il s’agit d’un des plus importants dons que le Musée d’art de Joliette ait reçus», a indiqué Jean-François Bélisle, directeur général du musée.

Le Dr Richard Morisset a acheté son premier tableau vers l’âge de 14 ans, «imprégné d’art et de culture très tôt dans sa vie», étant issu d’une famille d’artistes. Il est le fils de Mia Riddez, comédienne et écrivaine de téléromans à succès (dont «Rue des Pignons» qui avait été entrepris par son mari, Louis Morisset, et qu’elle a continué d’écrire après la mort de ce dernier).

La famille a choisi de faire bénéficier le musée de Joliette de sa générosité étant donné son attachement à la région de Lanaudière. Les parents du Dr Morisset ont commencé à s’y rendre dans les années 1940 et lui et ses enfants s’y sont rendus régulièrement pour, notamment, y passer les vacances d’été. Dans les années 1970, Mia Riddez, alors veuve, s’était installée à Rawdon, à une quarantaine de kilomètres de Joliette.

Le musée est actuellement à préparer une exposition afin de permettre au public d’«admirer certaines des œuvres de la collection de la famille Morisset».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.