/regional/montreal/monteregie

Le prof rappeur de Châteauguay pourra reprendre ses cours

Le professeur de Châteauguay et rappeur qui avait été suspendu à cause d’une plainte pour son clip vidéo pourra finalement reprendre son travail, mais compte bien se défendre contre son employeur.

• À lire aussi: Un prof suspendu pour un vidéoclip

«Évidemment, je suis très content et soulagé de pouvoir reprendre les cours lundi, mais je vais faire toutes les procédures pour laver mon nom. C’est inadmissible que j’aie eu 10 jours de suspension», explique Chad Ashe, enseignant à l’école secondaire Gabrielle-Roy, à Châteauguay, et rappeur.

Finalement, ses dix jours de suspension se sont plutôt transformés en 15 jours d’arrêt.

Depuis le vendredi 12 novembre, l’homme de 34 ans avait été suspendu par la Commission scolaire New Frontiers, qui l’emploie, après qu’un parent a déposé une plainte contre lui à propos d’un de ses vidéoclips où il apparaît avec sa copine en maillot de bain.  

Racisme 

Au début de l’année scolaire, le musicien hip-hop, qui est aussi le fils de la chanteuse Sylvie Desgroseillers, avait montré son court métrage musical pour sa chanson Wahala à ses 22 élèves de 1re secondaire.

Deux mois plus tard, la directrice de l’établissement dans lequel il enseigne notamment l’anglais, la géographie et l’histoire lui indiquait qu’il était suspendu pendant au moins 10 jours, le temps qu’une enquête soit réalisée.

Écoutez le témoignage de Chad Ashe, enseignant au secondaire:

Selon Chad Ashe, c’est à cause de sa couleur de peau qu’il a été visé par une récrimination. Il ajoute par ailleurs avoir déjà reçu plusieurs commentaires racistes de la part de collègues, dont certains faisaient allusion au proxénétisme et à son apparence physique.

La Commission scolaire New Frontiers n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.