/news/politics

Les passages irréguliers reprennent sur le chemin Roxham

Depuis la réouverture du chemin Roxham, à Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie, le nombre d’arrivées de migrant ne fait qu’augmenter, a appris TVA Nouvelles mercredi. 

Selon les données statistiques de PRAIDA, l’organisme qui accueille les demandeurs d’asile à Montréal, 50 migrants ont été pris en charge en une seule journée lundi. 

 

Les données de PRAIDA ne font pas la distinction entre les entrées irrégulières via le chemin Roxham ou les entrées régulières via la frontière, mais démontrent clairement une tendance à la hausse.

Ces données sur l’arrivée de migrants ont trouvé écho à l’Assemblée nationale et à la Chambre des communes, mercredi. 

«Je voulais savoir si le premier ministre est aussi d'accord avec le fait qu'on ouvre le chemin Roxham», a questionné Joël Arseneau, le chef parlementaire du Parti québécois. 

Ce à quoi le premier ministre du Québec, François Legault, a répondu que «l'entente sur les réfugiés politiques internationale est respectée». 

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s’est aussi fait questionner sur le sujet. 

«Le premier ministre va-t-il suspendre l'entente au lieu de rouvrir Roxham et de revenir au même problème?», a demandé Alexis Brunelle-Duceppe, député du Bloc québécois. 

«Faisons ce qui est nécessaire pour assurer d'abord la sécurité de tous les Canadiens par rapport à la COVID, et pour remplir nos obligations internationales», a rétorqué M. Trudeau. 

Le chef du Parti Québécois, Paul Saint-Pierre-Plamondon, trouve «invraisemblable qu’on ait volontairement rouvert une voie de passage qui est illégale».

«Le gouvernement du Canada a choisi de permettre un chemin qui, juste au Québec, 90 % des entrées illégales sont au Québec», dénonce-t-il. 

Il soutient aussi que ces passages génèrent des coûts et un certain «chaos». 

Le député conservateur Pierre Paul-Hus, quant à lui, soutient qu’aucune raison ne peut justifier la réouverture du chemin Roxham, «surtout si elle a pu être fermée pendant un an».

«La semaine dernière, le gouvernement Trudeau a décidé de rouvrir ce fameux chemin-là et on voit que les migrants arrivent. De plus, avec le variant Omicron qui se promène un peu partout, je crois que c’est une très mauvaise décision du gouvernement libéral, encore une fois», lance M. Paul-Hus. 

TVA Nouvelles a rencontré, mercredi matin, des migrants africains, originaires du Tchad et du Nigeria, au YMCA de la rue Tupper à Westmount qui ont transité par les États-Unis avant de franchir la frontière via le chemin Roxham. 

L’un d’entre eux assure avoir subi des tests de dépistage de la COVID et même reçu le vaccin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.