/regional/estduquebec/basstlaurent

Pas d'aide pour les traverses privées

Les traverses privées qui desservent les villes de Rimouski et de Forestville n’obtiendront pas d’aide du gouvernement, a tranché le ministre des Transports, François Bonnardel, mercredi.

Le ministre a pris cette décision en se basant sur les conclusions d’une étude de marché commandée à la Société des traversiers du Québec (STQ) en 2019. Les résultats de l’étude, dévoilés à l’automne, ont montré que les traversiers de Matane et de Rivière-du-Loup étaient les plus populaires et les mieux placés géographiquement.

Par conséquent, François Bonnardel a précisé mercredi dans une missive envoyée au député de Rimouski, Harold Lebel, que son ministère n’avait pas l’intention d’élargir le réseau actuel de la STQ ni d’absorber ou de financer l’opération des traverses privées.

Une décision décriée par plusieurs élus de l’Est-du-Québec.

Rappelons que le CNM Évolution n'a pas été en fonction cette année.

Les villes de Forestville et Rimouski évaluent quant à elles toutes les options pour la reprise d’un service au printemps, avec ou sans le traversier habituel. En attendant, les gestionnaires des traverses privées pourront recevoir du financement au Programme d'investissement en infrastructures maritime.

Quant au propriétaire du CNM Évolution, Hilaire Journault, il est sûr de pouvoir remettre à l’eau son catamaran la saison prochaine, tandis qu’un acheteur de l’Est-du-Québec serait même intéressé à racheter le navire, selon l’homme d’affaires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.