/news/techno

Plusieurs milliers de cartes de paiement canadiennes à vendre sur le web clandestin

Cyber crime concept: hands of a person hacking on laptop in the darkness

Photo Adobe stock

Sur les quatre millions de cartes de paiement piratées en vente sur le web clandestin, plus de 40 000 d’entre elles appartiendraient à des Canadiens, selon une analyse du prestataire de services de réseau privé virtuel NordVPN dévoilée mercredi. 

Le Web clandestin, mieux connu sous le nom de «Dark Web», est une partie de l’Internet intentionnellement cachée souvent associée à des activités illégales. Sur cette partie du web, une carte de paiement canadienne coûte en moyenne 5 $ US.

Parmi les millions de cartes fraudées, le pays le plus touché était les États-Unis, car 1 561 739 des 4 481 379 cartes de paiement trouvées en vente appartenaient à des Américains. Le deuxième pays le plus touché était l’Australie, avec 419 806 cartes découvertes pour la vente sur le Web clandestin.

Même si le plus grand nombre de cartes trouvées en vente provenaient de ces deux pays, cela ne veut pas dire qu’ils sont plus à risque. Selon l’étude, la vulnérabilité dépend de facteurs tels que la proportion de cartes non remboursables, la population du pays et le nombre de cartes en circulation.

«Depuis 2014, nous assistons à une croissance constante de la fraude par carte de paiement dans le monde. Nous avons décidé d’examiner combien coûte une carte de paiement sur le Web clandestin et pourquoi il existe un marché noir souterrain en plein essor», a expliqué par communiqué Marijus Briedis, directeur de la technologie chez NordVPN.

Les chercheurs de NordVPN ont comparé les données des cartes entre les pays avec les statistiques démographiques des Nations Unies et le nombre de cartes Visa, Mastercard et American Express en circulation pour calculer l’indice de risque et comparer plus directement la probabilité que les cartes des citoyens soient disponibles sur le Web clandestin par pays.

En comparant le nombre de cartes de crédit et de débit, les cartes de crédit étaient un peu plus susceptibles d’être trouvées piratées, 38,84 % des cartes découvertes étant des cartes de débit et 61,16 % des cartes de crédit.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.