/news/currentevents

Redéploiement de la SQ: le Saguenay-Lac-Saint-Jean inquiet

Les maires du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'inquiètent de la répartition des effectifs envisagée par la Sûreté du Québec (SQ).

Le corps policier a entrepris des discussions pour rapatrier des agents dans des zones où la charge de travail est plus élevée. La MRC Lac St-Jean-Est pourrait perdre à elle seule, près de 10% de ses effectifs.

Ils sont 73 policiers à desservir la MRC, affectés au poste d'Alma. Les rumeurs laissent entendre que de sept à dix d'entre eux seraient réaffectés dans d'autres régions.

Les trois autres MRC du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'attendent aussi à être touchées.

«Nous n'avons même pas été consultés», déplore la mairesse d'Alma, Sylvie Beaumont.

La SQ a entrepris un examen de la répartition de ses effectifs à travers le Québec. L'objectif est de déployer en fonction des endroits où la charge de travail est la plus importante, notamment les couronnes Nord et Sud de Montréal.

«Nous n'accepterons jamais ça, lance le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Luc Simard. Si la SQ a des problèmes de personnel dans d'autres régions, qu'elle en embauche! La SQ doit tenir compte de l'étendue de notre territoire, et du fait que nous recevons de plus en plus de touristes en hiver comme en été.»

Les officiers de la SQ se rencontreront jeudi au quartier général de Chicoutimi. Les élus n'y assisteront pas, mais ont l'intention de faire connaître leur désaccord, si les pertes d'effectifs se confirment.

«Est-ce que notre réalité est moins importante que celle Montréal? Je pense que non, dit Sylvie Beaumont. Le gouvernement se dit près des régions, alors il devra le prouver.»

La ministre des Affaires municipales et responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, a tenté de rassurer les préfets de la région, au congrès de la Fédération québécoise des Municipalités (FQM), mercredi à Québec.

Elle a rappelé que le Saguenay-Lac-Saint-Jean, avec 182 policiers, était parmi les régions les mieux servies par personne.

«C'est un travail qui va continuer avec la ministre Geneviève Guilbeault, a-t-elle déclaré. On ne peut pas dire que nous serions moins bien servis, mais c'est important de garder les effectifs dans la région.»

La FQM a fait parvenir une lettre à la haute direction de la SQ mercredi, rappelant qu'il n'y avait aucune entente formelle signée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.