/news/culture

Trois projets pour Anthony Therrien

Anthony Therrien dans la peau de Félix Tremblay, un jeune de 17 ans combattant un cancer des os, dans la série Les bracelets rouges

Photo Ben Pelosse

Anthony Therrien dans la peau de Félix Tremblay, un jeune de 17 ans combattant un cancer des os, dans la série Les bracelets rouges

Anthony Therrien sera de la distribution de Falcon Lake, le premier long métrage de Charlotte Le Bon, ainsi que des séries Les bracelets rouges et Lac-Noir, cet hiver.

Anthony Therrien a passé l’été dans les Laurentides. Le comédien de 23 ans y était pour participer à deux tournages : la série policière Lac-Noir et le film Falcon Lake réalisé et coscénarisé par Charlotte Le Bon. 

Rencontré sur le plateau de tournage de la série réalisée par Yan England, Les bracelets rouges, l’acteur s’est ouvert sur tout ce qui s’en vient pour lui.

« Dans Falcon Lake, je joue un jeune qui vit autour du lac, qui se mélange au groupe de jeunes se formant là-bas. Je vois ce film comme un “coming-of-age” (un film où l’accent est mis sur l’évolution d’un protagoniste adolescent vers l’âge adulte). Le scénario est charmant comme tout. »

Le long métrage raconte l’histoire de Bastien, un jeune Français tombant amoureux d’une fille plus vieille que lui alors qu’il passe ses vacances dans un chalet au Québec. Le film est une adaptation libre du roman graphique de Bastien Vivès, Une sœur, et la création de la musique originale a été confiée à l’artiste gaspésienne Klô Pelgag. 

L’acteur se glissera aussi dans la peau de Dave, le fils de la policière Valérie Roberge (interprétée par Mélissa Désormeaux-Poulin) dans la série Lac-Noir

« C’est une série policière à suspense, raconte-t-il en marchant sur des œufs. Ça va être une expérience ! Disons que ce n’est pas ce que les gens pensent que ça va être. C’est très intéressant et mystérieux, tout ce qui se passe là-bas. En particulier à Dave, pour qui la mère a trouvé un emploi dans un camp d’été et à qui il arrive plein de choses. » 

Jouer un adolescent malade 

Pour devenir Félix Tremblay, un jeune de 17 ans atteint d’un cancer résidant dans un hôpital depuis un long moment, l’acteur a fait beaucoup de travail en amont. 

Il a lu le roman Les bracelets rouges d’Albert Espinosa dont l’histoire est inspirée de ses années d’adolescence passées dans un hôpital. Il a aussi rencontré des malades, un jeune homme vivant avec une prothèse (car Félix est amputé de la jambe droite au-dessous du genou) et une jeune fille ayant combattu un cancer à l’adolescence. 

« Ça m’a permis de comprendre le défi physique que ça allait être, car c’est vraiment très exigeant autant en chimiothérapie qu’au niveau de la douleur, du manque d’appétit, explique le comédien. Dans l’aspect social aussi ; devoir quitter le secondaire, se retrouver isolé sans ses amis. Tous ces points de vue m’ont permis de construire quelque chose de crédible et de solide. »

Passer une heure trente chaque matin sur la chaise de maquillage l’aide aussi à se mettre dans la peau de son personnage. Car en plus du rasage de près, on recouvre son crâne de peinture à l’aérographe (airbrush) pour plus de réalisme. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.