/finance/homepage

Primes à l’embauche de 3000$ chez le géant Amazon

Le géant américain Amazon offrira finalement des bonis à l’embauche de 1000 $ à 3000 $ aux nouveaux travailleurs québécois recrutés d’ici Noël à son centre d’expédition de Lachine, a confirmé l’entreprise au Journal.

• À lire aussi: Les Québécois n'ont jamais autant aimé Walmart

«Amazon offre une variété de bonifications à l’embauche pour nos employés de première ligne au Québec. Ces bonifications peuvent aller de 1000 $ à 3000 $ », a indiqué un porte-parole d’Amazon, hier.

«Nos employés de niveau 1 à 3 sont éligibles à ces programmes. Ces bonifications peuvent varier dépendamment des sites et des positions», a-t-il ajouté.

En septembre 2020, Amazon avait déclaré au Journal qu’elle n’avait pas l’intention pour l’instant de donner des primes à l’embauche de 1000 $ à ses employés d’entrepôt ici, comme elle le faisait dans l’Ouest canadien.

Or, Le Journal a constaté que la multinationale a changé d’idée puisqu’elle offre maintenant un boni à l’embauche de 1000 $ pour un poste de « Spécialiste de Cour » à son entrepôt de Lachine.

Français approximatif

Dans l’offre d’emploi, rédigée dans un français approximatif, Amazon aborde le candidat avec la question suivante : «Êtes-vous prêt à conduire des camions et à résoudre des mystères reliés à la transportation ?» 

Écoutez La Rencontre Daoust-Martineau avec Yves Daoust, directeur de la section Argent du journal de Montréal et du Journal de Québec, sur QUB radio : 

Plus loin, on peut lire qu’Amazon s’engage à offrir un milieu de travail sécuritaire pour que les employés puissent «se féliciter» d’agir ainsi.

«À ce titre, nos employés doivent porter des gilets réfléchissants, s’étirer, se donner des conseils de sécurité et se féliciter les uns les autres lorsqu’un travail est effectué de façon sécuritaire », peut-on lire.

Par ailleurs, ces derniers jours, Amazon a confirmé au Journal qu’elle utilise encore davantage de camions à essence que de camions électriques.

«Le développement durable est très important pour nous, c’est pourquoi nous explorons et testons avidement des véhicules électriques pour le futur rapproché. Cela inclut d’ailleurs le test de 10 camions électriques dans le cadre d’un projet pilote avec Lion », a expliqué un porte-parole.

En juin dernier, le Bureau d’enquête du Journal a lancé le documentaire-choc L’envers d’Amazon.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.