/news/currentevents

Saisie de 59 armes à la frontière: deux Québécois arrêtés

Tel que rapporté par TVA Nouvelles, lundi, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a confirmé avoir saisi, vendredi dernier, 59 armes à feu illégales à la frontière américaine dans le sud du Québec.

• À lire aussi: Importante saisie d'armes en provenance de la réserve d'Akwesasne

Dans un communiqué publié jeudi, la GRC a expliqué qu’une enquête en matière de contrebande d'armes à feu avait été ouverte après qu'une embarcation a traversé le fleuve Saint-Laurent et touché terre près de Cornwall, en Ontario.

«Trois grands sacs ont été déchargés du bateau et mis dans un véhicule qui a quitté le secteur. Par la suite, la GRC a intercepté le véhicule en bordure de la route et a trouvé un grand nombre d'armes à feu prohibées et à autorisation restreinte ainsi que des chargeurs grande capacité», a-t-on précisé.

Les policiers ont ainsi trouvé 53 pistolets, six fusils ainsi que 110 chargeurs grande capacité.

Inti Falero-Delgado, 25 ans, de Laval, et Vladimir Souffrant, 49 ans, de Montréal, ont été arrêtés sur place et accusés de possession non autorisée d'une arme à feu, de possession d'une arme à feu sachant que sa possession est non autorisée et de possession d'armes en vue d'en faire le trafic. Ils font également l'objet d'accusations supplémentaires en vertu du Code criminel et de la Loi sur les douanes.

Les deux hommes ont comparu devant le tribunal des libérations sous caution et ont été libérés sous certaines conditions, dont une caution de 10 000 $ pour le premier et de 2000 $ pour son acolyte. Ils doivent comparaître devant le tribunal par vidéoconférence le 11 janvier 2022.

Ce n’est pas la première fois que des armes sont saisies à cet endroit. Les trafiquants connaissent bien cette route, surnommée la «iron pipeline», à partir de laquelle des armes américaines provenant du sud des États-Unis remontent jusqu’à la frontière canado-américaine, la traversant via la réserve autochtone d'Akwesasne, selon ce qu’a déjà révélé l’émission «J.E.» dans le passé.

Voyez l'intervention du journaliste de «J.E» Denis Therriault au TVA Nouvelles de 18h, vendredi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.