/news/coronavirus

Une 3e dose aux travailleurs de la santé en urgence!

Au moment où les cas de COVID augmentent légèrement chaque jour au Québec, les travailleurs de la santé, vaccinés pour certains depuis plus de huit mois, devraient absolument recevoir une troisième dose de vaccin contre la maladie, considère la professeure à l’Université de Montréal et pharmacienne Diane Lamarre.

• À lire aussi: CHSLD : seulement 62% des usagers ont pris la 3e dose

«En date du 29 novembre, il y avait 39 travailleurs de la santé qui étaient infectés, qui avaient la COVID. Sur les 39, six sont non vaccinés et 33 sont vaccinés. J’insiste sur les 6 non-vaccinés! Six sur le petit nombre de non-vaccinés qui restent [chez les travailleurs de la santé] c’est trois fois plus que chez les vaccinés», note Mme Lamarre. 

Par ailleurs, de voir 33 travailleurs infectés malgré la vaccination fait dire à la pharmacienne qu’il faut pousser pour la 3e dose afin de protéger ces travailleurs essentiels. 

«Dans cette deuxième campagne pour la 3e dose, on les a un peu mis de côté. On a priorisé les CHSLD, les RPA et les personnes de 70 ans et plus, mais pas les travailleurs de la santé», déplore la spécialiste. 

Le réseau a besoin des travailleurs de la santé, et il faut les protéger, insiste Mme Lamarre. 

«On en a 325 000 personnes à vacciner, on ne fait pas ça dans une fin de semaine! Il faut ouvrir cette troisième dose-là, c’est urgent. Le signal est donné : même avec deux doses, dans certains cas, on peut encore être réinfecté», conclut-elle.

***Voyez sa chronique intégrale dans la vidéo ci-dessus. ***

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.