/news/society

Branle-bas de combat pour loger et nourrir des centaines d’itinérants

À partir de 15h30 l’après-midi, bénévoles et intervenants commencent à mettre la main à la pâte pour nourrir des centaines d’itinérants à l’Espace Raphael-André, près du métro Atwater, à Montréal.

Si la tente était initialement prévue pour accueillir une trentaine d’autochtones en situation d’itinérance, ce sont environ 450 personnes de tous horizons qui font régulièrement la file. 

«On commence le service, nous autres, à 7h30. On a la préparation à faire, on doit cuisiner, on doit emballer, tout préparer pour que ça s'en aille de l'autre bord», déplore une des cuisinières du groupe. 

L’organisme réclame à la Ville de Montréal un endroit plus approprié pour cuisiner les repas, qui sont non seulement servis aux membres des premières nations, mais aussi à d’autres citoyens de Montréal en situation précaire. 

Voyez le reportage complet de Véronique Dubé ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.