/news/politics

Grève en CPE: Les syndicats négocient à l’envers, dit LeBel

L’impasse persiste entre le gouvernement et les éducatrices en CPE. Alors que la présidente du Conseil du trésor reproche aux syndicats de «négocier à l’envers», la CSQ annonce une grève générale illimitée à compter de jeudi prochain.

• À lire aussi: CPE: les éducatrices affiliées à la CSQ en grève jeudi prochain

• À lire aussi: CPE: l’impasse persiste dans les négociations

• À lire aussi: Négociations en CPE : «on est rendu à 30$ de l’heure», dit la ministre Lebel

Québec a convoqué vendredi tous les syndicats représentant les travailleuses de CPE. À la suite de cette rencontre, la présidente du Conseil du Trésor, Sonia Lebel, a affirmé avoir rejoint leurs demandes, mais que celles-ci ont ensuite augmentée.

«En toute transparence, je ne sais plus ce qu’ils veulent, a-t-elle déploré. Si je fais un pas vers eux puis à chaque fois ils font deux pas en arrière, je ne sais pas comment on va arriver à se rejoindre.»

Elle a ensuite dévoilé sa nouvelle offre de dénouer l’impasse: bonifier le salaire du personnel de soutien de 11 % dans les CPE, ce qui correspond, selon elle, à la moyenne des demandes des syndicats et à une amélioration en comparaison aux 6 à 9 % offerts jusqu’ici.

Si le gouvernement a consenti à d’importantes hausses salariales aux éducatrices, leurs syndicats se battent toujours pour que cette hausse soit aussi étendue au personnel de soutien des CPE comme les cuisinières et le personnel d’entretien.

Or, la proposition d’une hausse de 11 % avait été faite dans le cadre de «discussion exploratoire» durant les négociations et n’était pas destinée à être révélée, a répliqué la FIPEQ-CSQ. Cette proposition devait aussi être accompagnée de plusieurs autres bonifications que le gouvernement n’était pas prêt à accorder, a-t-on également précisé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.