/news/currentevents

Meurtre à Anjou: des témoins racontent l’horreur

Des témoins du meurtre d’un jeune homme de 20 ans survenu jeudi soir dans l’arrondissement d’Anjou, à Montréal, sont toujours sous le choc au lendemain du tragique événement.

Un homme rencontré par TVA Nouvelles vendredi mentionne avoir entendu cinq coups de feu dans le quartier avant de voir la victime dans un véhicule.

«Il y avait un jeune homme dans une voiture en train de saigner. [Il était] vraiment blessé», raconte Carlos Marin.

Alors que la victime gisait au sol, des résidents du secteur ont tenté de lui venir en aide.

«Il saignait un petit peu de partout. Il y avait quand même des gens qui étaient choqués parce qu’ils essayaient d’arrêter le saignement. Moi, j’ai essayé d’intervenir le plus tôt possible. J’ai vérifié s’il avait un pouls», indique un autre homme.

Constatant que la victime avait peu de chances de survivre, il a commencé des massages cardiaques.

«Les policiers sont venus et ils ont commencé avec nous le massage cardiaque», poursuit-il.

«C’était traumatisant. On a tous des enfants ici. On pensait à nos enfants. On a essayé de faire ce qu’on pouvait [pour le sauver]», ajoute l’homme.

La victime, Hani Ouahdi (Instagram).

Selon nos informations, le jeune homme s’appelle Hani Ouahdi et est résident de Laval d’origine algérienne. Vendredi après-midi, TVA Nouvelles a joint par téléphone quelques-uns de ses amis. Ils ne comprennent pas pourquoi quelqu’un a voulu l’abattre froidement comme ça.

Selon ses amis, la victime n’avait pas de mauvaises fréquentations, il avait une passion pour la musique rap et étudiait au cégep. 

C’est la consternation, et certains de ses amis comparent même l’affaire au meurtre nébuleux et non résolu de Thomas Trudel.

Rappelons que des coups de feu ont éclaté vers 19 h 15 jeudi soir en plein cœur d’un quartier résidentiel. À leur arrivée, les policiers ont rapidement localisé un jeune, qui avait été atteint par un projectile.

Des traces d’impact et des douilles ont été trouvées sur les lieux.

L’homme de 20 ans a été transporté dans un état critique au centre hospitalier, où il a finalement succombé à ses blessures, selon nos informations.

Un deuxième jeune, connu des policiers et âgé de 17 ans, a lui aussi été atteint par balle au haut du corps. On ne craint toutefois pas pour sa vie, selon le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.