/news/society

Colombie-Britannique : plus de répartiteurs pour éviter les mises en attente au 911

Lourdement critiqué pour sa politique de mise en attente de ses citoyens qui appellent pour une ambulance lorsque d’autres appels sont plus urgents, le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé vendredi l’embauche de trente nouveaux répartiteurs.

• À lire aussi: Colombie-Britannique: des citoyens d’Abbotsford peuvent retourner au bercail

• À lire aussi: Don de 200 000 $ pour la Colombie-Britannique

• À lire aussi: La Colombie-Britannique de nouveau sur un pied d’alerte

En parallèle, 85 nouveaux ambulanciers seront embauchés dans les grands centres urbains, tandis que neuf ambulances seront ajoutées à la flotte de BC Emergency Health Services, qui gère les services ambulanciers dans la province.

«Nous devons aider nos intervenants d'urgence, sur lesquels nous comptons tous lorsque nous avons le plus besoin d'aide. Nous savons que nos fournisseurs de services d'urgence seront confrontés à des situations difficiles, et nous devons être là pour les soutenir à travers cela» a expliqué le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Jeudi, une nouvelle directive a été émise pour demander aux répartiteurs ambulanciers de ne plus rester en ligne avec une personne qui demande de l’aide jusqu'à l’arrivée de l’ambulance. E-Comm, la compagnie qui gère le service, justifie cette nouvelle règle en mentionnant que les répartiteurs, qui ne sont pas formés médicalement, doivent être libérés pour prendre d'autres appels, en particulier les appels de police et d'incendie, qui représentent 70 % de tous les appels au 911.

«Les retards dans la possibilité de transférer les appels vers l'ambulance ont mis à rude épreuve tous les services d'urgence, a déclaré la porte-parole d'E-Comm, Jasmine Bradley. Chaque fois qu'il y a un retard dans la connexion entre un interlocuteur et un service d'incendie ou de police, ce qui représente 70 % de nos appels, il peut y avoir un grave risque pour la sécurité publique.»

Le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, a déclaré que la province est consciente qu'une vague d'événements d'urgence a conduit à des périodes de volumes d'appels élevés, provoquant des temps d'attente plus longs que d'habitude.

Pour aider les victimes des inondations en Colombie-Britannique, vous pouvez faire un don en ligne au www.croixrouge.ca, par téléphone au 1 800 418-1111 et par texto en envoyant BCFLOODS au 30333.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.