/news/politics

Le PQ en faveur d’une taxe sur les gros cylindrés, sans pénaliser certains travailleurs

Aux prochaines élections, le Parti Québécois proposera une taxe sur les grosses cylindrées, si on en croit le député Sylvain Gaudreault.

• À lire aussi: Monnaie et armée: un gouvernement du PQ définira les contours d’un Québec souverain

• À lire aussi: Garantir la gratuité scolaire jusqu’à l’université: PSPP en désaccord avec son aile jeunesse

• À lire aussi: L’idée de la gratuité scolaire fait son chemin

L'élu de Jonquière s’est ouvert samedi sur les intentions d'agir de sa formation politique pour tendre vers une diminution du nombre de véhicules à essence. 

Le PQ ne souhaite toutefois pas pénaliser les citoyens qui ont besoin de gros véhicules pour le travail. 

«Il y a des gens qui ont besoin de leur véhicule parce que ce sont des entrepreneurs en construction, ils doivent tirer des grosses charges. Des travailleurs forestiers qui vont jusqu'à 300 km dans le bois pour aller dans un camp, on ne va pas là en Smart», a fait valoir le député de Jonquière, en marge du congrès d’orientation qui se tient à Trois-Rivières. 

Une suggestion qui n’a toutefois pas été endossée par son chef. «Il n'y a aucune chance que je lance comme ça à la volée un oui ou un non, a réagi PSPP, quelques minutes plus tard. C'est ça qui nous distingue, la rigueur!»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.