/news/world

Colombie: un chef dissident des FARC abattu au Venezuela

L’un des commandants dissidents des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), surnommé El Paisa, a été abattu au Venezuela par d’autres rebelles, a affirmé dimanche la presse colombienne.

Citant des sources du renseignement colombien et vénézuélien, plusieurs journaux indiquent que ce chef guérillero, de son vrai nom Hernan Dario Velasquez, aurait été victime d’une embuscade dans l’État d’Apure, frontalier avec la Colombie.

Ni le gouvernement colombien d’Ivan Duque ni le vénézuélien de Nicolas Maduro n’ont toutefois confirmé cette information. L’armée colombienne a indiqué à la presse qu'elle n'avait pas connaissance d’une telle information.

Commandant redouté pendant ses années à la tête de la force d’élite des FARC, Velasquez s’en est éloigné en 2018, après l’accord de paix de 2016 qui avait désarmé la guérilla la plus puissante d’Amérique latine, et dont il était pourtant l’un des négociateurs.

Il était réapparu en 2019, en tenue de camouflage, aux côtés d’Ivan Marquez, ex-numéro deux des FARC, et Jesus Santrich, un autre guérillero influent, pour annoncer son retour aux armes.

Le gouvernement colombien a accusé à plusieurs reprises celui de Caracas d’avoir protégé ces rebelles dissidents, ce qu’il a toujours nié.

Velasquez s’est rendu célèbre par ses actions armées, dont l’attentat à la voiture piégée qui avait fait 36 morts et des dizaines de blessés à Bogota, en février 2003.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.