/finance/homepage

Paniers de Noël: l’inflation donne du mal aux banques alimentaires

Un bénévole de la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal effectue la collecte de denrées afin de confectionner un panier de Noël qui fera le bonheur d’une famille dans le besoin. Toutefois, un tel panier coûte environ 30 % plus cher que l’an dernier.

Photo courtoisie, SSVP

Un bénévole de la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal effectue la collecte de denrées afin de confectionner un panier de Noël qui fera le bonheur d’une famille dans le besoin. Toutefois, un tel panier coûte environ 30 % plus cher que l’an dernier.

Les banques alimentaires font face à une demande criante et en hausse constante pour les paniers de Noël, et s’inquiètent des effets de l’inflation sur les plus démunis.

• À lire aussi: Un sommet depuis 2003: l'inflation s'invite au réveillon des Canadiens

« Quand le coût de la vie augmente [il n’est pas rare] que les gens coupent dans leur budget nourriture », remarque le directeur général de Moisson Laval, Jean Gagnon. 

Bien au fait de cette réalité, son organisme distribuera 300 paniers de Noël de plus que l’an dernier pour répondre aux besoins, pour un total de 2300. 

À la Société de Saint-Vincent de Paul (SSVP), on se prépare aussi à confectionner plus de 5500 paniers, soit une hausse de 20 % depuis 2020, qui seront offerts à Montréal, à Laval et dans Lanaudière. 

Scénario semblable chez les Paniers de Suzie, grâce à qui 645 familles – 100 de plus que l’an dernier – recevront une épicerie personnalisée d’au moins 500 $. 

« Les gens sont très généreux. Mais si on amassait le double, on aurait la demande pour distribuer les paniers en plus », soupire Suzie Roy, à l’origine de cette initiative qui couvre le sud du Québec. 

Paniers de Noël

Photo courtoisie, SSVP

Presser le citron

Qui plus est, la hausse du coût du panier d’épicerie est venue gruger le budget alloué à chaque ménage dans certains organismes.

À la SSVP, la valeur du panier de Noël pour une personne seule a augmenté de 33 %, souligne sa directrice générale, Valérie Gagnon.  

Même pour les organismes qui récoltent la majorité de leurs dons en nourriture ou via des partenariats avec des fournisseurs et des supermarchés, la recherche de denrées a été plus compliquée cette année. 

« On voit un certain essoufflement dans nos dons alimentaires par rapport à l’an passé », affirme Richard Daneau, de Moisson Montréal, qui confectionne 20 000 paniers. 

Il croit que la réouverture des restaurants et des hôtels, jumelée à une gestion plus serrée des inventaires dans les grandes chaînes, a diminué la quantité de nourriture à redistribuer à son prochain.

Des ravages

Mais ce qui préoccupe surtout M. Daneau, c’est un achalandage accru dans les comptoirs alimentaires en raison de l’inflation. 

Ses craintes pourraient bien se concrétiser dès la prochaine année, croit le spécialiste en agroalimentaire et professeur à l’Université Dalhousie à Halifax, Sylvain Charlebois. 

« Je ne veux pas dramatiser, mais je crois que les banques alimentaires ont le droit d’être inquiètes. Si on leur a donné 10 $ [en 2021], il faudra en donner 17 $ ou 18 $ pour avoir le même impact [en 2022]. C’est énorme », dit-il.  

La viande et les produits transformés comme les céréales, le beurre d’arachide ou le Kraft Dinner risquent de subir les hausses de prix les plus marquées, selon lui. 


DES DONS TOUJOURS APPRÉCIÉS  

  • Pâtes alimentaires et sauces     
  • Viande ou poisson en conserve     
  • Céréales     
  • Farine, riz, sucre, sel     
  • Noix, fruits secs     
  • Couches     
  • Produits d’hygiène corporelle     
  • Dons en argent           

Vous aussi, vous trouvez que ça coûte cher ? Écrivez-nous !      

► Vous commencez à ressentir les effets de l’inflation ? Vous constatez des hausses de prix dans votre vie de tous les jours ? Vous avez du mal à boucler votre budget ? Écrivez-nous, faites-nous part de vos observations et envoyez-nous vos photos témoignant de biens ou de services dont le prix monte en flèche : cacoutecher@quebecormedia.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.