/news/politics

Ville de Québec: un cours de natation gratuit dans toutes les écoles

Pete Fisher/Northumberland Today/QMI Agency

Le maire Bruno Marchand et l'opposition se sont alliés pour offrir un cours de natation gratuit dans toutes les écoles de Québec.

C'est la conseillère d'Équipe Marie-Josée Savard (ÉMJS) Véronique Dallaire, qui a fait cette proposition au conseil municipal, il y a deux semaines. Elle a été immédiatement appuyée par Jean-François Gosselin, de Québec 21. Le maire Bruno Marchand et son équipe ont embarqué dans le projet. Lundi, ils étaient tous les trois présents en point de presse pour l'annoncer, à la veille du dépôt du budget, dans un geste inusité.

Ainsi, le prochain budget prévoira un montant de 100 000 $ pour que la Ville s'associe à partir de 2022 au programme Nager pour survivre, qui permet à des enfants de huit ans et plus d'apprendre à nager, lors de périodes scolaires consacrées à cet apprentissage. 

«On a décidé d'aller de l'avant pour offrir la gratuité du premier cours de natation aux enfants de huit ans et plus. Pour nous, il s'agit d'une très bonne idée. Même si elle ne vient pas de nous, c'est pas grave. Les bonnes idées ne sont pas notre apanage. C'était un bel avis de proposition et si le budget est adopté, on va pouvoir aller de l'avant rapidement», a exprimé le maire. 

Sous toute réserve, il s'agirait d'une première pour un partenariat entre une Ville et l'organisme, a fait valoir Mme Dallaire. Nager pour survivre s'associe d'ordinaire avec les écoles. D'ailleurs, certaines écoles de Québec y sont déjà associées. L'objectif est de rendre cette possibilité disponible à toutes les écoles, a fait valoir M. Marchand.

«On veut travailler en collaboration avec les écoles et aider celles qui n'ont pas accès aux piscines en coordonnant le transport», a indiqué la conseillère. Elle a eu cette idée après la mort tragique d'un enfant qui s'est noyé cet été à la base de plein air de Sainte-Foy, lors d'une sortie scolaire. 

«Comme père de famille, ça vient me rejoindre parce que lorsqu'on est parents, on a certaines craintes pour nos enfants», a souligné Jean-François Gosselin, membre associé de l'exécutif, responsable des sports. La sécurité près des plans d'eau en fait partie. 

M. Gosselin a d'ailleurs lancé en riant que Mme Dallaire avait une «meilleure moyenne au bâton» que lui, alors que le premier avis de proposition de la conseillère a été accepté par l'administration du maire, chose qui n'est pas arrivée dans son cas, alors qu'il faisait face à Régis Labeaume. 

Claude Villeneuve, chef d'ÉMJS, a d'ailleurs affirmé que le programme Nager pour survivre faisait partie des incontournables que son équipe voulait voir inscrit dans le budget. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.