/news/currentevents

Encore un haut gradé de l’armée accusé d’agression sexuelle

Un autre haut gradé de l’armée canadienne, le vice-amiral Haydn Edmundson, est accusé à son tour d’agression sexuelle, a annoncé la Défense nationale mardi. 

• À lire aussi: Agressions sexuelles dans l’armée: des excuses officielles du gouvernement

Le vice-amiral Edmundson a été accusé au civil, a précisé la Défense nationale qui ne compte pas commenter davantage ce dossier.

Le militaire était, jusqu’au printemps dernier, responsable des ressources humaines des Forces armées canadiennes (FAC), mais avait depuis été muté dans un poste de transition après la publication des allégations visant l’officier.

La chaîne CBC avait présenté, en mars dernier, un reportage présentant les allégations de Stéphanie Viau, une retraitée des FAC qui a raconté avoir été agressée sexuellement par Edmundson en 1991. Les événements se seraient produits alors qu’Edmundson était son supérieur, lors d’une mission en mer à bord du «HCMS Provider».

Le haut gradé avait assuré à CBC News n’avoir rien à se reprocher et qu’il n’avait jamais eu de relation sexuelle non consentante avec qui que ce soit.

Ce nouveau scandale vient éclabousser, une fois de plus, l’image des FAC. De nombreux témoignages et études ont mis en lumière, dans les dernières années, les graves problèmes d’agression sexuelle au sein de l’armée, où elle surviendrait jusqu’à deux fois plus fréquemment que dans la population civile.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.