/news/politics

Pénurie de main-d’œuvre: Québec veut mieux intégrer les immigrants

TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Québec annonce un plan doté de 130 millions $ sur deux ans afin d’améliorer la reconnaissance des compétences et des qualifications des personnes issues de l’immigration.

• À lire aussi: Assouplissement au programme des travailleurs étrangers temporaires

Le plan d’action comprend six grandes mesures visant à les intégrer plus rapidement au marché du travail québécois.

Parmi ces actions, Québec vise entre autres à trouver de nouveaux bassins de recrutement, soutenir les organismes de réglementation et les ordres professionnels, offrir un accompagnement personnalisé aux personnes immigrantes et financer l’élaboration de formations d’appoint et de stages

Le plan de Québec a été réalisé en collaboration avec les ministères de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur, des Relations internationales et de la Francophonie, de la Santé et des Services sociaux, du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. L’Office des professions du Québec, le Conseil interprofessionnel du Québec et la Commission de la construction du Québec ont prêté main-forte.

«Depuis plusieurs années, nous avons été trop souvent témoins de cas d’immigrants professionnels, incapables de travailler dans leur champ d’expertise, par manque de reconnaissance de leurs compétences professionnelles», a indiqué le ministre du Travail, Jean Boulet, par voie de communiqué.

«C’est tout simplement inadmissible particulièrement dans le contexte actuel où la difficulté de recruter du personnel affecte la croissance de notre économie et les services publics essentiels», a-t-il ajouté.