/finance/homepage

Transport urbain: 24 autobus électriques bientôt sur les routes du Québec

PASCAL GIRARD/AGENCE QMI

Québec et Ottawa ont annoncé lundi une aide financière de 30 M$ à quatre sociétés de transport urbain pour l’acquisition de 24 autobus urbains électriques. 

Le financement permettra au Réseau de transport de Longueuil (RTL) de bénéficier de dix autobus, la Société de transport de Sherbrooke (STS) de 10 autres, alors que la Société de transport de l’Outaouais (STO) et la Société de transport de Trois-Rivières (STTR) auront deux autobus chacune.

L’acquisition de ces nouveaux autobus 100 % électriques se fera à travers des programmes fédéraux et provinciaux, dont le Programme d’aide gouvernementale au transport collectif des personnes et la Société de financement des infrastructures locales du Québec. 

L’appui financier aux quatre sociétés de transport s’inscrit dans le projet d’électrification des transports mis en place par Québec dans son Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) qui ambitionne d’atteindre la cible de 55 % d’autobus électriques du parc d’autobus urbains d’ici 2030. 

Selon les projections de ce plan, près de 2200 autobus électriques seraient mis en service dans les prochaines années. 

«En investissant dans les autobus électriques produits au Canada, nous soutenons les travailleurs et les innovateurs d'ici. Notre gouvernement va continuer de collaborer avec le gouvernement du Québec pour créer une économie et des collectivités plus résilientes et plus vertes», a réagi par communiqué Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales, de l'Infrastructure et des Collectivités.

«Ces investissements, qui s'ajoutent aux sommes historiques que nous consacrons à de nouveaux projets de transport collectif, témoignent de l'engagement de notre gouvernement pour une action environnementale énergique et l'amélioration des services à la population», s’est félicité François Bonnardel, ministre des Transports.

«Les investissements annoncés aujourd'hui contribueront à l'atteinte de notre objectif de réduction des émissions de GES d'ici 2030 et de carboneutralité en 2050», a ajouté Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.