/news/coronavirus

Omicron: une arrivée compliquée à l'aéroport pour les voyageurs

Man with shoulder bag and hand luggage walking in airport terminal

Kaspars Grinvalds - stock.adobe.com

Si vous vous préparez à rentrer au pays ou à recevoir des parents de l’étranger pour les Fêtes après deux longues années de séparation, sachez que le gouvernement fédéral lui n’est pas prêt à vous recevoir dans l’ordre et l’harmonie à l’aéroport. Une seule certitude, attendez-vous à des turbulences.

Si vous arrivez des États-Unis

L’apparition du variant Omicron n’a rien changé. Les voyageurs en provenance des États-Unis doivent télécharger l’application ArriveCan avant de décoller et y enregistrer leurs deux ou trois doses de vaccins anti-COVID et le résultat négatif d’un test PCR effectué au plus 72 h avant l’arrivée.

Rien de plus ne vous attend à l’arrivée. Cela pourrait toutefois changer puisque le gouvernement est en train d’évaluer la nécessité de resserrer les contrôles à la frontière américaine.

Si vous arrivez d’Europe, d’Asie ou d’Amérique du Sud

Dans ce cas, les choses se compliquent.

Vous devez télécharger l’application ArriveCan et remplir les exigences de vaccination et de test pré-embarquement. Mais à l’arrivée, vous serez de nouveau testé, soit à l’aéroport ou chez vous à l’aide d’un autotest.

En attendant les résultats, vous devrez vous isoler. Vous pourrez le faire à votre lieu de correspondance si vous en avez une. Vous pourriez avoir à attendre jusqu’à trois jours avant d’obtenir un résultat. S’il est négatif, vous aurez à vous tester à nouveau huit jours après votre arrivée. S’il est positif, vous devrez vous isoler pendant 14 jours.

Cette règle devait s’appliquer il y a une semaine, mais n’est toujours pas mise en œuvre. On ne sait pas exactement quand elle le sera. 

Si vous arrivez d’Afrique

Dans ce cas, rien ne va plus.

Il est interdit aux étrangers qui se sont trouvés en Égypte, au Botswana, en Eswatini, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, en Namibie, au Nigéria, en Afrique du Sud et au Zimbabwe de mettre les pieds au Canada jusqu’à nouvel ordre.

Les Canadiens et les résidents permanents sont les seuls admis, mais ils doivent se faire tester avant d’embarquer dans un autre pays que les 14 placés en liste noire.

Vous serez de nouveau testés à l’arrivée et placés obligatoirement dans un hôtel de quarantaine.

Attendez-vous à y passer un mauvais moment sans vos bagages et mal nourris, jusqu’à ce que vous receviez des résultats négatifs et que la Santé publique vous autorise à partir. Cela pourrait prendre plus de trois jours. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.