/news/law

Policier désarmé: la défense plaidera l’inaptitude

Photo d'Archives Martin Alarie

L’homme qui aurait désarmé et tiré sur un policier n’aurait pas dû être considéré apte à subir son procès, croit la défense qui contestera un rapport psychiatrique tandis que l’accusé a encore paru déconnecté de la réalité en salle d’audience. 

« C’est quoi qui se passe? Y’a quelque chose qui marche pas, je vois pas [à travers le plexiglas transparent », a lancé Ali Ngarukiye pendant que la juge et les avocats parlaient de son cas, ce mercredi au palais de justice de Montréal.

Mais malgré son air chétif, l’accusé de 22 ans est considéré dangereux. Car non seulement il aurait tenté de tuer un policier en pleine rue après l’avoir assommé et volé son arme de service, Ngarukiye aurait ensuite sauvagement tué un codétenu une fois en prison.

Le premier événement est survenu en janvier et avait mené à l’arrestation par erreur de Mamadi Camara. Après quelques jours de détention, ce dernier avait été innocenté et libéré.

Sous haute sécurité 

Ainsi, Ngarukiye a été amené au palais de justice sous forte escorte policière. Et même menotté aux pieds et aux mains, il était escorté de quatre colosses de l’équipe d’intervention de la Sécurité publique lors de son entrée dans le box des accusés.

L’air perplexe, Ngarukiye a hésité quand il s’est fait demander s’il savait où il était. Puis, quand la juge lui a demandé s’il reconnaissait son avocat, l’accusé a semblé surpris.

« C’est pas mon avocat, comment ça pourrait l’être? Tout ce que j’ai demandé, c’est mon sac », a répondu Ngarukiye en pointant la mallette de Me Lloyd Fishler.

Ce dernier a alors annoncé que face à la situation, il contesterait un rapport psychiatrique indiquant que son client était apte à subir ses procès. Cette audience se tiendra le mois prochain.

« La psychiatre témoignera [à propos de son rapport], l’accusé pourra être interrogé », a expliqué Me Louis Bouthillier de la Couronne.

Notons que même si Ngarukiye est déclaré inapte à subir son procès, cela ne signifiera pas qu’il sera libéré. Il sera plutôt envoyé dans un hôpital psychiatrique jusqu’à ce que son état soit suffisant pour faire face à la justice.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.