/finance/homepage

Reprise économique: les PME vont renouer avec les investissements en 2022

Photo d'archives

L’écrasante majorité des propriétaires d’entreprises québécoises se disent confiants dans la reprise économique et les perspectives de ventes, en dépit de la pénurie de main-d’œuvre et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement. 

• À lire aussi: Attaques par rançongiciel: un cyberpirate d’Ottawa arrêté après deux ans d’enquête

• À lire aussi: Rançongiciels : les PME et les petites organisations dans la mire des criminels

C’est du moins ce que révèle un sondage de la Banque de développement du Canada (BDC) dévoilé mercredi, selon lequel l’incertitude économique constitue un obstacle à l’investissement. 

Selon le coup de sonde, 81 % des PME prévoient une amélioration des conditions économiques au cours des 12 prochains mois, plus que la moyenne canadienne qui est établie à 74 %.

La possibilité d’un retour à une reprise d’avant la pandémie pousse 85 % des chefs d’entreprise à anticiper une augmentation de leurs ventes, alors qu’à l’échelle du pays, ils sont 83 % à avoir le même avis. 

Pour tout le Canada, les intentions d’investissement sont supérieures au niveau d’avant la pandémie de COVID-19, puisque 85 % des PME s’attendent à ce que leurs dépenses soient plus élevés ou restées les mêmes durant l’année prochaine. Le taux était de 81 % en janvier 2020, avant de connaître un creux de 58 % trois plus tard. 

C’est dans les Maritimes où les intentions d’investissement ont connu un record avec 92 % des PME qui comptent maintenir ou augmenter leurs investissements en 2022, suivies de la Colombie-Britannique avec 90 %. 

La rareté de la main-d’œuvre demeure en revanche une préoccupation des entreprises, alors que plus de 56 % des PME québécoises peinent à embaucher des travailleurs qualifiés. 

Autre préoccupation, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement persisteront en 2022, même si les chefs d’entreprise croient que le problème devrait être réglé en partie d’ici une année. 

«Les résultats montrent que les propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) ont une grande confiance dans l'économie, que le niveau des intentions d'investissement est supérieur à ce qu'il était avant la crise et qu'une PME sur cinq prévoit augmenter ses investissements en 2022», a indiqué Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef de BDC.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.