/finance/realestate

Crise du logement: la CMM demande au gouvernement de mettre en place des mesures

GEN-COVID-19

Joël Lemay / Agence QMI

Le conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a adopté jeudi une déclaration pour l'abordabilité des logements.

Elle a par ailleurs proposé au gouvernement du Québec plusieurs mesures pour aider les ménages, à revenus faibles et modestes, à accéder à la propriété, à louer un logement abordable ou à obtenir un logement social.

«La dernière campagne électorale municipale a été un moment privilégié pour rencontrer plusieurs personnes qui sont confrontées au problème d'abordabilité du logement. Il faut rapidement mettre en place des solutions pour les aider à améliorer leur qualité de vie», a déclaré la présidente de la CMM et mairesse de Montréal, Valérie Plante.

«Le gouvernement nous a donné des signaux encourageants lors du dernier mini-budget, mais les besoins exigent des investissements massifs. La déclaration adoptée aujourd'hui propose des solutions. Nous souhaitons que le gouvernement du Québec en tienne compte dans ses prochaines actions pour favoriser le logement social et abordable», a ajouté Mme Plante.

Les élus de la CMM souhaitent ainsi que les sept mesures proposées soient intégrées à la prochaine Politique nationale d'architecture et de l'aménagement du territoire ainsi qu'au futur Plan d'action gouvernemental en habitation.

«Depuis trois ans, le gouvernement a annoncé seulement 500 nouvelles unités dans le programme AccèsLogis. Il vient par ailleurs d'annoncer la construction de 450 logements abordables par année à l'échelle du Québec pour les cinq prochaines années dans le cadre d'un nouveau programme dont les modalités seront annoncées en 2022», peut-on lire dans la déclaration publiée jeudi.

La CMM demande toutefois que 3000 logements sociaux soient construits annuellement sur son territoire. Elle estime également qu’au moins 9000 unités de logements abordables devraient être rendues disponibles annuellement pour les ménages à revenus faibles et modestes de la CMM par l'entremise d'un bouquet de mesures.

Parmi les propositions mises en avant par les élus figurent la mise en place de mesures pour limiter la surchauffe du marché immobilier et l’octroi de sommes supplémentaires pour permettre la livraison plus rapide des quelque 2500 unités du programme AccèsLogis.

Les élus ont souhaité également un meilleur encadrement du marché locatif privé et l’adoption de mesures pour contrer l’augmentation abusive des loyers et les «rénovictions». 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.