/finance/homepage

Pénuries de main-d’œuvre: le Québec est la province la plus touchée au Canada

US-COBAYA-DINNER-HOSTED-BY-ANDREW-ZIMMERN,-VINNY-DOTOLO-&-JON-SH

Photo d'Archives, AFP

Avec 64% des PME qui peinent à trouver du personnel, le Québec est la province la plus affectée par la pénurie de main-d’œuvre au Canada, la moyenne nationale étant de 55% selon une étude de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) dévoilée jeudi. 

Le Québec, l’Île-du-Prince-Édouard (64%) et le Nouveau-Brunswick (60%) sont les provinces les plus touchées par le manque de personnel, suivies de près par la Colombie-Britannique (59%) et la Saskatchewan (58%). L’Ontario est la Nouvelle-Écosse ont le même taux que la moyenne du pays (55%), tandis que Terre-Neuve-et-Labrador (54%), le Manitoba (48%) et l’Alberta (46%) sont les mieux lotis.

«Au début de l'année 2020, il y avait déjà des pénuries de main-d'œuvre sévères dans les PME. La pandémie n'a fait qu'exacerber et compliquer ce phénomène. Les secteurs contraints de rester longtemps fermés, comme l'hébergement/restauration, ont été touchés par un exode massif des travailleurs qui se sont requalifiés ou ont accepté d'autres emplois. De plus, presque tous les secteurs font face à des défis démographiques et n'ont pas assez de travailleurs pour remplacer ceux qui sont partis», a déclaré Simon Gaudreault, vice-président de la recherche nationale à la FCEI.

Près des deux tiers (63%) des PME touchées par les pénuries de main-d'œuvre disent avoir du mal à trouver les candidats ayant les compétences et l'expérience nécessaires, tandis que pour 52 % des PME, il n’y a tout simplement aucun candidat.

Les PME cherchent des solutions

En moyenne, les PME confrontées à des pénuries de main-d'œuvre comptent augmenter les salaires de 3,7% au cours des 12 prochains mois, contre 3,1% pour toutes les autres PME.

Plus de 82% des PME affectées ont déjà haussé les salaires, mais cette mesure n'est efficace que dans 31% des cas, selon la FCEI. Environ 60 % des employeurs qui ont haussé les salaires ont indiqué que cela n’avait rien changé et qu’ils n’avaient pas trouvé de travailleurs qualifiés.

La FCEI exhorte les gouvernements à s'attaquer aux pénuries de main-d'œuvre et à aider les propriétaires de PME à combler leur manque de travailleurs.

Elle propose notamment d’améliorer et simplifier le processus pour employer des travailleurs étrangers temporaires, et de stimuler l'automatisation avec des programmes adaptés ou des crédits d'impôt.

La FCEI suggère aussi de défiscaliser les heures des travailleurs de plus de 65 ans qui souhaitent rester actifs, ou encore de réduire les taxes sur la masse salariale pour les PME.

Le sondage a été mené auprès de 4514 PME, du 4 au 23 novembre 2021.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.