/news/world

Quatre mois après le séisme en Haïti, 400 000 élèves et professeurs toujours sans école

La reconstruction progresse à pas de tortue en Haïti. Quatre mois après le séisme qui a ravagé le sud du pays, 400 000 enseignants et élèves n’ont toujours pas pu retourner en classe.

• À lire aussi: Crise et séisme en Haïti: la rentrée sur la sellette faute d'argent

• À lire aussi: Hôpitaux et télécommunications entravés par la pénurie de carburant en Haïti

• À lire aussi: La vie quotidienne vire au cauchemar pour les Haïtiens, impuissants face aux gangs

906 écoles qui ont été fortement endommagées, voire entièrement démolies, n’ont pas encore été reconstruites ou réparées.

«Même quand les écoles ne sont pas complètement effondrées, elles sont trop fragilisées pour pouvoir faire l’école dans ces immeubles», a expliqué la directrice générale de la Maison d’Haïti, Marjorie Villefranche, en entrevue à LCN.

Une école pour 400 élèves haïtiens

En coopération avec la Maison d’Haïti et la CSQ, le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) a lancé le projet de bâtir une école publique dans la région touchée par le tremblement de terre du 14 août dernier.

Les trois organisations amassent présentement des fonds afin de construire un établissement qui pourra accueillir 400 élèves.

Le bâtiment, qui coûtera 600 000 dollars canadiens à construire, sera résistant aux cyclones et aux séismes.

«Ce sont simplement des normes qu’il faut respecter, des normes de qualité du bâtiment et la façon de construire les murs pour qu’ils puissent bouger quand il y a un tremblement de terre», a indiqué Marjorie Villefranche.

Pour faire un don, rendez-vous sur le site du CECI.

jedonneenligne.org

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.