/news/techno

Fermeture de milliers de sites internet: «c’est la bonne chose à faire», selon un expert

La décision du gouvernement québécois de fermer des milliers de sites internet pour éviter que des vols de données surviennent a été applaudie par le président d’Eva Technologies, Éric Parent.

• À lire aussi: Une cyberattaque mondiale paralyse le Québec

• À lire aussi: Faille de sécurité: Revenu Canada suspend l'accès à ses services en ligne

«Ça prend beaucoup de courage pour prendre la décision d’éteindre des systèmes et c’est la bonne chose à faire. Tant qu’on n’est pas sûr que nos systèmes sont corrects, c’est une très bonne décision de les fermer», a affirmé le spécialiste en entrevue dimanche à LCN.

Il en a profité pour avertir les propriétaires d’entreprises qu’ils pourraient être également touchés par ce problème planétaire.

Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Éric Caire sur QUB Radio: 

«Ce n’est pas propre au gouvernement. Toutes les entreprises qui ont des sites internet qui sont vulnérables à cette faille devraient prendre la même action, c’est quelque chose qui touche toute la planète actuellement», a raconté le président d’Eva Technologies.

Cette faille se situe dans un logiciel qui aurait pu être utilisé dans la création de plusieurs logiciels, selon le spécialiste. Des morceaux appelés «librairies» et déjà existants sont souvent pris pour accélérer le processus.

«Quand il y a une faille comme ça dans un module qui a été utilisé à plein d’endroits, le premier mystère c’est de trouver lesquels de nos produits ont fait appel à cette librairie et ce n’est pas quelque chose qui est nécessairement évident, alors c’est pour cette raison que ça va toucher des entreprises sur toute la planète», a expliqué M. Parent.

Un danger pour les données personnelles   

Selon l’expert, il est très difficile de savoir clairement si certaines données ont été volées. Il a par contre rappelé que la réaction du gouvernement a été excellente.

«Si cette faille-là est connue par un attaquant avant qu’elle soit connue par l’industrie, ça veut dire que pendant un certain nombre de jours quelqu’un pourrait l’exploiter et cela ne laisserait pas vraiment de traces selon la nature de la faille», a-t-il souligné.

Écoutez l’entrevue de l’expert en cybersécurité Éric Parent sur QUB radio:

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.