/finance/realestate

Immobilier: lueur d’espoir pour les premiers acheteurs en 2022

Même si le marché risque de favoriser encore une fois les vendeurs l’année prochaine, la situation pourrait se calmer pour donner une meilleure chance aux premiers acheteurs selon des experts de l’Association professionnelle des courtiers du Québec surchauffe immobilière risque de se calmer sera encore pour les vendeurs (APCIQ).

• À lire aussi: Marché immobilier: vers la formation d’une bulle immobilière dans le Grand Montréal

• À lire aussi: Ce qu’il faut savoir sur les frais de condo

• À lire aussi: Crise du logement: le bilan de la CAQ est un échec, selon Québec solidaire

«Pour acheter, les conditions vont devenir un peu plus favorables dans la prochaine année même si les taux d’intérêt vont remonter. Étant donné qu’on va remplir des conditions du marché qui seront moins favorables à la surenchère, les augmentations de prix seront beaucoup plus en mode stabilisation et il y aura plus d’options sur le marché pour pouvoir acheter de manière sereine. Une situation que l’on devrait voir à partir du milieu de l’année», ajoute Charles Brant, directeur de l’analyse du marché chez l’APCIQ.

En fait, puisque le nombre d’acheteurs risque de diminuer en raison des nombreuses transactions des derniers mois, les nouveaux clients pourraient assister à un climat plus calme vers la fin de l’année 2022.

«Moins de surenchères et plus de possibilités de trouver une propriété dans un contexte qui serait moins stressant», souligne M. Brant.

Après avoir connu une augmentation record du prix médian des maisons unifamiliales en 2021 de 23%, les demeures couteront encore plus cher en 2022.

«Il y a beaucoup de facteurs qui mettent de la pression. Le fait que les taux d’intérêt augmentent et qu’on commence à avoir des problèmes de logement abordable sur le marché vont empêcher que l’on voie des hausses comparables à celle de l’année dernière qui étaient records», explique Michaël Simard, économiste principal à l’APCIQ.

En concluant, le directeur de l’analyse du marché a rappelé que 2022 sera une autre année qui va favoriser les vendeurs dans la majorité des cas.

«C’est sur que c’est encore davantage le temps de vendre.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.