/news/law

Ce qu’on ne savait pas sur le père de la fillette de Granby

Le père de la fillette de Granby a plaidé coupable mercredi à une accusation de séquestration. 

• À lire aussi: Le père de la fillette de Granby plaide coupable

Il est désormais possible pour les médias de révéler plusieurs informations qui étaient jusqu'ici sous une ordonnance de non-publication. 

Lors du procès de la belle-mère de la fillette, on a appris que l'idée d'attacher la victime avec du ruban adhésif est venue du père.

«Disjoncté»  

«Il dit qu’il va l’attacher, nous on regarde. Il sacre après moi, il sacre après [l'enfant]. Il a disjoncté», avait notamment affirmé la femme, qui a depuis été reconnue coupable de meurtre non-prémédité et de séquestration.

Elle avait reconnu l'avoir aidé à l'attacher, en lui tenant les jambes, durant la nuit.

Le lendemain matin, l'homme est allé travailler, laissant sa conjointe à la maison.

C'est alors qu'elle lui a envoyé une série de textos pour lui signifier son exaspération et qu'elle l'avait «attachée ben comme il faut». Son nom de contact était «Casablanca».

Après avoir reçu plusieurs messages, il avait tout simplement répondu : «qu’est-ce que tu veux que je fasse ? » 

Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault sur QUB radio  

Pas lui faire mal  

Le père avait également témoigné durant le procès de la belle-mère, mais les médias n'ont pas pu être présents parce qu'il avait réussi à obtenir un huis-clos. 

Son témoignage avait duré trois jours.

Toutefois, lors de ses instructions finales, le juge Louis Dionne avait fait un long résumé de ce que le père avait dit au jury. 

Il avait notamment indiqué qu'il avait «l'esprit très brouillé» pour ce qui entourait les événements, mais qu'il n'avait «pas l’intention de lui faire mal».

Les représentations sur la peine du père se tiendront le 7 janvier 2022. 

Contacté par Le Journal, une employée du bureau de l'avocat qui défend le trentenaire, Me Martin Latour, a indiqué que ce dernier réservait ses commentaires pour cette date. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.