/news/coronavirus

Disparités régionales dans la vaccination des 5-11 ans

Bloc situation vaccin

Photo Fotolia

Dans la grande région de Québec, environ un enfant sur deux a reçu une première dose de vaccin, une proportion qui varie toutefois selon les endroits. Dans certains secteurs de Chaudière-Appalaches, moins de 30 % des 5 à 11 ans ont relevé leur manche.

• À lire aussi: Hausse des cas et restrictions: «faut pas être défaitistes»

• À lire aussi: Région de Québec: la hausse des cas se poursuit

• À lire aussi: COVID-19: Omicron, une version très contagieuse du virus

Dans l’ensemble de cette région, 44 % des enfants ont reçu une première dose, une proportion qui grimpe à 52 % lorsqu’on prend en compte ceux qui ont pris rendez-vous. Le taux de vaccination est toutefois beaucoup plus bas en Beauce et dans Les Etchemins (voir encadré ci-bas). 

Il s’agit d’une tendance comparable à celle qu’on observe dans les autres groupes d’âge, indique Marie-Ève Tanguay, directrice de la vaccination au CISSS de Chaudière-Appalaches. « Les parents de ces enfants sont moins vaccinés », souligne-t-elle.

« On souhaite que ça continue d’augmenter, particulièrement avec l’arrivée du variant Omicron et le nombre de cas qui est en constante augmentation. Plus on a de gens vaccinés, moins le virus va se propager. Actuellement, la situation est vraiment préoccupante », ajoute Mme Tanguay.

Dans Chaudière-Appalaches, 308 nouveaux cas ont été recensés hier, soit 20 de plus que la veille, alors que dans la Capitale-Nationale, 229 personnes ont été déclarées positives hier, comparé à 171, jeudi.

Couverture 

Sur la rive nord du fleuve, le taux de vaccination pour la première dose chez les 5 à 11 ans est de 51 %, une proportion qui grimpe à 64 % avec les rendez-vous, soit la plus élevée de la province, indique Mélanie Otis, porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Portneuf est le secteur où la couverture vaccinale des enfants est la plus faible, alors qu’elle est la plus élevée dans Charlevoix (voir encadré ci-bas). 

Même si l’opération de vaccination en milieu scolaire est presque terminée, les autorités régionales de santé publique espèrent voir ces chiffres grimper davantage au cours des prochains jours. « Ça avance encore bien, on a bon espoir de poursuivre sur cette lancée », affirme Mme Otis.

Troisième dose

En parallèle, les efforts s’intensifient afin d’offrir la troisième dose à tous ceux qui y sont admissibles. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale est à la recherche de 200 vaccinateurs afin d’accélérer le processus.

De nouvelles embauches ont permis hier d’ajouter 500 rendez-vous au centre de vaccination de l’Université Laval d’ici le 31 décembre. D’autres plages horaires s’ajouteront au cours des prochains jours, indique-t-on. 

— Avec la collaboration de Diane Tremblay

Proportion des 5 à 11 ans qui ont reçu une première dose de vaccin      

Plus de la moitié des enfants de la Capitale-Nationale ont reçu une première dose du vaccin. Le pourcentage est inférieur en Chaudière-Appalaches.

CAPITALE-NATIONALE : 51 %

Infographie, Le Journal de Québec


CHAUDIÈRE-APPALACHES : 44 % 

Infographie, Le Journal de Québec