/news/coronavirus

Les cas en hausse partout

Coronavirus covid-19 Omicron variant. B.1.1.529 mutation virus cell 3D medical illustration background. Africa corona virus strain 2019-ncov sars. Mutated omicron coronavirus SARS-CoV-2 flu disease

Photo stock.adobe.com (Corona Borealis)

Pratiquement toutes les régions du Québec connaissent une augmentation des cas de COVID-19, à l’heure où la province est en alerte en raison de l’arrivée du variant Omicron.

Une analyse effectuée par Le Journal indique que la moyenne des cas d’infection relevés quotidiennement est en croissance dans toutes les régions, par rapport à la semaine dernière, sauf dans le Nord-du-Québec.

• À lire aussi: 3768 nouveaux cas au Québec

Dans certains endroits, la moyenne des cas quotidiens a doublé, ou presque, comme en Outaouais et à Montréal.

La situation est particulièrement préoccupante en Estrie et en Chaudière-Appalaches, qui ont respectivement 363 et 359 cas actifs de coronavirus par 100 000 habitants, ce qui en fait les principaux épicentres de la pandémie à l’heure actuelle.

La métropole n’est pas bien loin, avec une moyenne de 299 personnes contaminées par 100 000 habitants.

Notons qu’au Québec, plus de la moitié des éclosions viennent de milieux scolaires ou de garde, et le tiers de milieux de travail. 

Omicron débarque à Québec

D’autre part, on constate que le variant Omicron, qui fait trembler la planète pour sa contagiosité, se fraie un chemin dans de nouvelles régions.

Vendredi, les organisations de santé publique de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches ont toutes deux confirmé la présence de cette mutation du coronavirus dans leur territoire.

Les analyses préliminaires montrent qu’Omicron représenterait actuellement 25 % des cas analysés dans la Capitale-Nationale et 15 % en Chaudière-Appalaches.

Mercredi, à Montréal, les autorités ont recommandé à la population d’éviter autant que possible les rassemblements à l’approche de la période des Fêtes, en raison de la découverte de 95 cas du variant Omicron. Du nombre, 90 % sont des personnes doublement vaccinées.

Au Québec, il y a 13 cas confirmés d’Omicron et 309 cas présumés. Une enquête réalisée le 14 décembre indique que 22 % des cas criblés seraient positifs au nouveau variant.

Projections

Selon l’Institut national de santé publique du Québec, les projections indiquent que « les cas augmenteront de façon exponentielle s’il s’avère que ce variant préoccupant est beaucoup plus transmissible que le variant Delta ».

Cela « pourrait [...] se traduire en une augmentation importante des hospitalisations, mais l’ampleur de cette augmentation demeure incertaine et dépendra de la sévérité d’Omicron », est-il précisé dans une note publiée jeudi.

Les hospitalisations ont augmenté de sept vendredi à l’échelle du Québec, pour un total de 312 lits occupés, comparativement à 195 il y a un mois. Du côté des décès, on en déplore en moyenne près de quatre par jour cette semaine, causés par la COVID-19, comparativement à plus de deux par jour il y a un mois.

— Avec la collaboration de Diane Tremblay 

Moyenne des cas rapportés quotidiennement  

Cette semaine par rapport à la semaine dernière

Montréal  

Cas actifs : 6100 

Cas actifs par 100 000 habitants : 298,5 

Évolution des cas quotidiens : +90,2 %   

Capitale-Nationale  

Cas actifs : 1181 

Cas actifs par 100 000 habitants : 155,5 

Évolution des cas quotidiens : +59,2 %   

Montérégie  

Cas actifs : 2835 

Cas actifs par 100 000 habitants : 195,4 

Évolution des cas quotidiens : +77,4 %   

Laval  

Cas actifs : 1201 

Cas actifs par 100 000 habitants : 269,8 

Évolution des cas quotidiens : +16,1 %   

Laurentides  

Cas actifs : 1336 

Cas actifs par 100 000 habitants : 208,8 

Évolution des cas quotidiens : +45,2 %   

Lanaudière  

Cas actifs : 1186 

Cas actifs par 100 000 habitants : 223,6 

Évolution des cas quotidiens : +36,4 %   

Estrie  

Cas actifs : 1822 

Cas actifs par 100 000 habitants : 363,2 

Évolution des cas quotidiens : +32,9 %   

Mauricie et Centre-du-Québec  

Cas actifs : 1321 

Cas actifs par 100 000 habitants : 250,7 

Évolution des cas quotidiens : +54,8 %   

Chaudière-Appalaches  

Cas actifs : 1559 

Cas actifs par 100 000 habitants : 359,0 

Évolution des cas quotidiens : +72,5 %   

Outaouais  

Cas actifs : 405 

Cas actifs par 100 000 habitants : 100,0 

Évolution des cas quotidiens : +115,7 %   

Bas-Saint-Laurent  

Cas actifs : 147 

Cas actifs par 100 000 habitants : 74,4 

Évolution des cas quotidiens : +32,3 %   

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine  

Cas actifs : 28 

Cas actifs par 100 000 habitants : 30,9 

Évolution des cas quotidiens : +9,4 %   

Abitibi-Témiscamingue  

Cas actifs : 61 

Cas actifs par 100 000 habitants : 41,3 

Évolution des cas quotidiens : +86,8 %   

Saguenay–Lac-Saint-Jean 

Cas actifs : 271 

Cas actifs par 100 000 habitants : 97,4 

Évolution des cas quotidiens : +43,5 %   

Côte-Nord  

Cas actifs : 31 

Cas actifs par 100 000 habitants : 34,4 

Évolution des cas quotidiens : +987,7 %   

*Sources : Institut national de santé publique du Québec et ministère de la Santé. Les variations ont été calculées par Le Journal à partir de données du ministère. Dans certaines régions où la contamination est faible, comme sur la Côte-Nord, une petite augmentation des cas peut conduire à une variation très élevée en pourcentage. Seul le Nunavik a connu une variation à la baisse par rapport à la semaine dernière.