/news/coronavirus

Vigilance accrue dans les centres pour aînés

Des CHSLD et résidences pour aînés (RPA) de la province promettent plus de vigilance dans les jours à venir afin d’éviter l’entrée dans leurs murs du contagieux variant Omicron.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Masques dans les espaces publics, diminution et espacement des tables dans les cafétérias et une surveillance accrue des visiteurs sont mis en œuvre dans les établissements où vivent des aînés souvent vulnérables.

Le responsable de 16 établissements, dont des CHSLD et RPA, et président de l’Association des établissements de longue durée privés du Québec (AELDPQ), Paul Arbec, promet d’ailleurs une « tolérance zéro » pour les proches qui tenteraient de se faufiler.

« On n’appréhende rien comme la première ou la deuxième vague », précise néanmoins le propriétaire du Groupe Santé Arbec.

La troisième dose 

Au 14 décembre, l’Institut national de santé publique indique que 71 % des résidents en CHSLD et 79 % de ceux en RPA ont reçu leur troisième dose.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux soutient que ce taux plus faible que pour les deux premières doses peut s’expliquer par le respect des six mois d’intervalle, lors de la tournée mobile des équipes. Cette obligation a depuis été levée.

Par ailleurs, le président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Marc Fortin, soutient que son groupe vise à atteindre plus de 95 % d’immunisés avec une troisième dose d’ici le 22 décembre.

Selon lui, l’arrivée féroce du variant Omicron a convaincu les plus indécis d’aller chercher une protection supplémentaire.

Pour les employés aussi 

Les établissements encouragent aussi fortement les membres du personnel à obtenir la troisième dose rapidement, puisque ceux-ci sont souvent à l’origine des éclosions.

Le gouvernement ne rapportait que 16 cas actifs d’infection en CHSLD et 41 en résidences pour aînés, vendredi.

« On ne veut pas refaire les mêmes erreurs qu’en mars 2020. Il faut se préparer [...], mais il y a très peu de cas par jour, ça ne semble pas avoir décollé encore », observe le gériatre David Lussier, ajoutant qu’il est important de ne pas lever la garde.

Les nouvelles règles dans les centres pour personnes âgées   

  • Dépistage obligatoire avant une nouvelle admission   
  • Distance de deux mètres entre les résidents  
  • Interdiction pour les visiteurs d’accéder aux aires communes, comme le salon et la salle à manger  
  • Limite du nombre de visiteurs, selon les RPA ou les CHSLD  
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.