/news/coronavirus

«Ça ne regarde pas bien» - Sidney Crosby

Le retrait des joueurs de la LNH du tournoi de hockey olympique n’a pas encore été annoncé. Toutefois, tout indique que la Fédération internationale de hockey sur glace devra déléguer des effectifs de remplacement à Pékin. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: La LNH met sa saison sur pause

D’ailleurs, plus les jours passent, plus les patineurs du circuit Bettman se font à l’idée qu’ils devront faire une croix sur ce tournoi pour une deuxième fois de suite. 

«Ça ne regarde pas bien, a convenu Sidney Crosby, lors d’un point de presse tenu à Pittsburgh. Je ne veux pas regarder trop loin, mais il y a tellement d’incertitudes présentement. On verra ce qui arriver.»

Auteur du but en or à Vancouver, en 2010, Crosby faisait également partie de la formation championne de 2014, à Sotchi. La participation des joueurs de la LNH a toujours été importante pour le capitaine des Penguins. 

Dans une entrevue récemment accordée au site The Athletic, le patineur de Cole Harbour a révélé avoir joué les lobbyistes pour convaincre les autorités du circuit d’envoyer ses troupiers au tournoi olympique après avoir refusé de la faire pour Pyeongchang, en 2018.

L’annonce imminente du retrait de la LNH sera difficile à avaler pour le capitaine des Penguins.

«Ce serait décevant. Ce serait la deuxième fois de suite qu’on serait privé (du tournoi olympique)», a-t-il mentionné.

La dernière chance? 

On tend à l’oublier, mais Sid the kid n’est plus un surnom qui lui colle très bien. À 34 ans, il n’est plus dans la fleur de l’âge. Conscient de cette réalité, il comprend que les Jeux de Pékin seraient possiblement son dernier tour de piste sur la scène olympique.

«Repousser les Jeux d’un an, comme ce fut le cas pour ceux d’été, pourrait être le meilleur scénario. Mais les chances sont minces (que ça arrive).»

Même s’il ne devait plus jamais y retourner, le numéro 87 aura toujours deux médailles d’or olympiques dans sa salle des trophées pour lui rappeler ses deux présences aux Jeux olympiques. Une joie que les hockeyeurs de la jeune génération comme Connor McDavid, Austin Matthews ou même Thomas Chabot (dont le nom se trouve sur la liste réduite d’Équipe Canada) n’ont pas encore vécue.

«Je sympathise avec ceux qui ont raté quelques occasions. Ce n’est pas un événement qui se tient chaque année. Tu ne peux pas dire que tu vas pousser quelques mois de plus (pour te reprendre l’an prochain), souligné Crosby. Les jeux, c’est une occasion et l’expérience d’une vie qui ne se présente pas souvent. Parfois, c’est une chance qui ne se présente qu’une seule fois.»

Rien comme Vancouver 

Membre de l’équipe olympique américaine en 2010 et 2014, Patrick Kane a abondé dans le même sens.

Médaillé d’argent à Vancouver et détenteur d’une quatrième place à Sotchi, l’attaquant des Blackhawks voit une autre occasion de monter sur la plus haute marche du podium olympique lui glisser possiblement entre les doigts.

«J’ai 33 ans. Au cours d’une carrière, tu souhaites en disputer le plus possible», a-t-il déclaré.

Malgré le rêve d’une médaille d’or olympique, Kane a de la difficulté à s’imaginer confiné à l’intérieur d’une bulle pendant quelques semaines.

«Je ne sais pas si ç’aurait été une véritable expérience olympique en raison de la bulle et de toutes les inquiétudes, a-t-il mentionné. Vancouer était tout simplement incroyable. Je n’ai pas l’impression que l’expérience s’approchera de ce que nous avons vécu en 2010.»

«La bonne décision» 

Pour sa part, Jonathan Toews dit comprendre parfaitement l’hésitation affichée par certains joueurs de la LNH.

«Les joueurs vont prioriser leur santé, leur famille et leur équipe avant les Jeux olympiques de Pékin et ses scénarios imprévisibles», a laissé tomber le Franco-Manitobain.

«Oui, les Jeux olympiques, c’est fantastique pour la visibilité que ça apporte au hockey. Toutefois, passer un tour serait la bonne décision à prendre.»

Également membre des équipes canadiennes de 2010 et 2014, le centre de 33 ans n’est, cette fois, pas en lice pour un poste. Par conséquent, se prononcer en faveur du retrait des joueurs de la LNH est sans doute un peu plus facile.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.