/news/coronavirus

COVID-19: les restrictions se multiplient au pays

L’annonce de mesures musclées au Québec, lundi, a donné le ton aux autres provinces qui étaient nombreuses à resserrer leurs mesures sanitaires, mardi, dans l’espoir de ralentir la propagation de la vague Omicron de la COVID-19.

• À lire aussi: «On vous revient demain avec nos décisions»

• À lire aussi: Omicron représente environ 80% des cas au Québec

• À lire aussi: 5043 nouveaux cas au Québec, un sommet

C’est notamment le cas de la Nouvelle-Écosse, où le variant Omicron se répand aussi très rapidement avec 522 nouvelles infections mardi, tandis que dix personnes ont été hospitalisées depuis le début de la plus récente éclosion.

Pour calmer le jeu, la province a réinstauré une limitation à 10 personnes pour les rassemblements, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les grands événements comme les festivals, eux, sont annulés, tandis que la taille des groupes sportifs est limitée.

«Nous sommes aux premières loges pour voir jusqu’à quel point les choses peuvent changer rapidement. [...] Dix personnes, ça peut sembler peu, mais c’est certainement une augmentation alors que notre système de santé est déjà sous pression», a commenté le premier ministre Tim Houston.

Le Nouveau-Brunswick (156 cas) est allé encore plus loin en annonçant que la capacité des restaurants et centres de soins personnels sera coupée de moitié, tandis que les équipes sportives peuvent se pratiquer, mais plus participer à des matchs. Ces mesures entreront en vigueur dès le 27 décembre.

«Nous espérions tous une meilleure fin d’année, mais le virus est toujours parmi nous et le demeurera encore un moment», a déploré la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Jennifer Russell, qui portait un masque N-95 pour l’annonce des nouvelles mesures.

Dépistage obligatoire et vaccination

L’Île-du-Prince-Édouard (29 cas), elle, compte obliger dès mercredi quiconque arrive dans la province insulaire à faire une quarantaine d’au moins quatre jours, avec obligation de faire des tests rapides lors du deuxième et du quatrième jour.

Dans l’Ouest, l’Alberta, qui a signalé 786 cas et deux décès, a ouvert la prise de rendez-vous pour la troisième dose du vaccin contre la COVID-19 à tous ses citoyens de 18 ans et plus, emboitant ainsi le pas à l’Ontario. Le Québec, lui, compte attendre le mois de janvier pour aller de l’avant avec cette mesure afin de privilégier les gens plus vulnérables.

Au Manitoba, où 302 infections se sont ajoutées, de nouvelles restrictions limitant les rassemblements à 10 personnes et coupant de moitié la capacité des gyms et restaurants sont entrées en vigueur mardi.

Avec 1308 cas et un décès supplémentaire, la Colombie-Britannique a suivi l’exemple de ces provinces en n’autorisant plus que six personnes par table dans les restaurants à partir de mercredi et en fermant les discothèques, les bars et les salles de sport.

Allant à contre-courant, la Saskatchewan a indiqué qu’elle ne compte pas resserrer ses mesures dans l’immédiat, sous prétexte qu’il n’y a pas encore de transmission communautaire de masse du variant Omicron dans la province. Seuls 67 cas et un décès ont été annoncés dans cette province mardi.

Pendant ce temps, le Québec demeure la province la plus largement touchée par le variant Omicron, qui représente désormais 80 % des cas en circulation. Un nouveau record de 5043 infections en 24 heures a été enregistré dans la province, en plus de huit décès, tandis que le nombre d’hospitalisations continue à grimper.

De l’autre côté de la rivière des Outaouais, l’Ontario a recensé 3453 infections de plus, ainsi que 10 décès.

Terre-Neuve-et-Labrador (27 cas) et le Yukon (2 cas) ont également mis leurs chiffres à jour.

Situation au Canada

Ontario: 657 180 cas (10 123 décès)

Québec: 495 337 cas (11 650 décès)

Alberta: 343 734 cas (3294 décès)

Colombie-Britannique: 229 643 cas (2403 décès)

Saskatchewan: 82 334 cas (943 décès)

Manitoba: 71 888 cas (1366 décès)

Nouvelle-Écosse: 11 111 cas (110 décès)

Nouveau-Brunswick: 10 828 cas (148 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 2267 cas (18 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 2082 cas (12 décès)

Yukon: 1654 cas (14 décès)

Nunavut: 676 cas (4 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 533 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 1 909 280 cas (30 085 décès)

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.