/finance/homepage

Des milliers de licenciements dans les prochains jours?

Les nouvelles restrictions imposées par le gouvernement aux entreprises pour une période indéterminée pourraient se traduire par des milliers de licenciements temporaires ces prochains jours.

Les casinos, les bars, les cinémas, les salles de spectacle, les spas, les parcs d’attractions et les centres d’entraînement ont dû fermer, hier. 

• À lire aussi: Cinémas freinés dans leur élan

• À lire aussi: Nouvelles restrictions sanitaires: la FCEI réclame une aide gouvernementale pour les PME

• À lire aussi: Fermetures à cause de la COVID-19: «on ne sait pas combien de temps on va être fermé»

Les restaurateurs doivent également composer avec un achalandage restreint, et, pour certains, ils ont dû revoir leur heure d’ouverture. 

Déjà, en raison de la fermeture des casinos, Loto-Québec jonglait, lundi, avec la possibilité de remercier plus de 2300 travailleurs. 

Une surprise 

Chez Cinémas Guzzo, l’homme d’affaires Vincent Guzzo n’écartait pas non plus la possibilité de devoir faire des coupes. Il ne peut plus accueillir de clients dans ses dix cinémas au Québec depuis 17 h, lundi.

« Je ne m’attendais pas à ça aujourd’hui. Je m’attendais à un couvre-feu à 22 h », a-t-il indiqué au Journal, précisant avoir dû débourser 14 millions $ depuis mars 2020 pour tenter de sauver son entreprise et aider ses salariés.

« J’ai un feeling qu’on va devoir mettre du monde à pied. [...] Avec tout l’argent qu’on a perdu, je ne pense pas qu’on puisse garder tout le monde sur le payroll et continuer le party » a ajouté le patron.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante est montée au créneau, lundi, afin de réclamer une aide directe de Québec pour toutes les PME touchées par les nouvelles fermetures.

Lundi, Ottawa a annoncé qu’il prévoyait verser des milliards de dollars dans des programmes d’aide pour les entreprises et les particuliers. 

Crainte de ralentissement 

Du côté des entreprises manufacturières, on se croise les doigts. Ce secteur d’activité avait été jugé « essentiel » il y a un an.

En conséquence, la PDG des Manufacturiers et Exportateurs du Québec, Véronique Proulx, ne craint pas tant une fermeture forcée qu’une propagation si rapide de la maladie parmi les travailleurs que des manufacturiers soient contraints de ralentir leur production.

Pour éviter un tel scénario, Mme Proulx prie le gouvernement « de faciliter au plus vite l’accès rapide aux tests de dépistage et à leurs résultats pour l’ensemble des travailleurs québécois.

Entre-temps, des entreprises songeraient à remettre en place des cellules de travail et des horaires particuliers, comme lors des précédentes vagues, afin d’éviter le plus possible que des travailleurs se croisent sans raison. 

–Avec l’Agence QMI 

Les programmes de soutien aux particuliers et aux entreprises  

La Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement offre un soutien au revenu de 300 $ par semaine aux travailleurs admissibles.   

Le Programme de soutien en cas de confinement local offre aux entreprises qui font face à de nouveaux confinements locaux temporaires un montant pouvant atteindre le montant maximal des subventions offertes dans le cadre des programmes de subvention salariale et de subvention pour le loyer.   

La Prestation canadienne de relance économique pour les proches aidants de 500 $ par semaine est prolongée de 42 à 44 semaines.   

La Prestation canadienne de maladie pour la relance économique de 500 $ par semaine offerte pendant 6 semaines.   

Le Programme de relance pour le tourisme et l’accueil offre un soutien par l’intermédiaire de subventions salariales et de subventions pour le loyer.   

Le Programme de relance pour les entreprises les plus durement touchées offre un soutien à d’autres entreprises ayant enregistré de lourdes pertes, par l’entremise de subventions salariales et de subventions pour le loyer.   

Le Programme d’embauche pour la relance économique du Canada vise les employeurs admissibles dont les pertes de revenus actuelles dépassent 10 %, et en augmentant le taux de subvention à 50 %.     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.