/news/coronavirus

Le Tournoi pee-wee songe à reporter son édition 2022 en mai

Devant l’augmentation importante des cas de COVID-19, la direction du Tournoi pee-wee de Québec étudie sérieusement la possibilité de reporter l’événement en mai 2022, a appris Le Journal de Québec mardi.

Les événements se sont bousculés au cours des dernières heures dans les bureaux du prestigieux tournoi de hockey mineur, qui doit accueillir 144 équipes de partout dans le monde, du 9 au 20 février 2022. Ces dates demeurent le plan A de l’organisation.

Mais avec la recrudescence des cas de COVID-19 et le resserrement des contraintes sanitaires, l’organisation jongle désormais avec plusieurs scénarios pour tenter coûte que coûte de tenir l’événement, qui fait le bonheur de nombreux hockeyeurs et amateurs et qui rapporte quelque 15 millions $ annuellement dans l’économie de Québec.

Le Journal a appris qu’un de ces scénarios qui prend de plus en plus d’ampleur est de reporter l’événement en mai. À cette période de l’année, les ligues de hockey québécoises ont complété leur saison, les championnats américains sont terminés et les équipes européennes ont une fenêtre disponible pour se déplacer au Canada.

De plus, il pourrait être possible d’avoir accès au Centre Vidéotron. En ce moment, deux événements sont prévus dans la période visée, du 11 au 22 mai, mais des aménagements pourraient possiblement être apportés.

Il y a également de l’espoir pour que la situation sanitaire ait eu le temps de s’apaiser.

Centre Vidéotron  

Le directeur général du Tournoi, Patrick Dom, a confirmé au Journal que ce scénario est à l’étude et que les parties impliquées ont été contactées et sont enthousiastes devant cette possibilité. D’autres scénarios sont à l’étude, par exemple si des annulations d’événements prévus à d’autres moments au Centre Vidéotron permettaient d’ouvrir des plages horaires, en avril, par exemple. Le scénario du 13 au 24 avril est notamment à l'étude. «La dernière chose qu’on veut, c’est l’annuler», a exprimé M. Dom, qui reçoit chaque jour de nombreux messages l’encourageant à tenir l’événement.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, avec qui Patrick Dom s'est entretenu mardi matin, croit toujours à la possibilité de tenir l'événement. «On s’est promis d'être à un coup de fil près pour aider le Tournoi pee-wee», a-t-il mentionné en marge d'un point de presse sur le Pentathlon.

La Ville «tient au Tournoi» et il voit d'un oeil positif les scénarios de report. «On a besoin de dire : c’est pas vrai qu’on va abandonner et qu’on va tout fermer. Oui, on va s’adapter aux contraintes, mais on ne lâchera pas. On va s’organiser, on va être agiles. On va dire à la population, c’est pas un trou noir pour le reste des mois de l’année 2022. Il n’en est pas question. J’apprécie l’agilité et la qualité de l’organisation du Tournoi qui cherche des solutions. C’est à la fois bon comme signe d’espoir, pour les jeunes et leurs parents, mais aussi pour la région et pour ce que ça apporte.»

La décision finale se prendra au début 2022, a souligné M. Dom, afin de donner aux équipes et aux participants assez de temps pour s’organiser. Mardi matin, l’organisation a publié un communiqué dans lequel elle avisait que la tenue du Tournoi pee-wee de Québec était désormais «incertaine».

Décision en janvier  

La décision quant à l’annulation ou au report de l’événement sera prise vers le 10 janvier, indiquait-on.

«Il serait vraiment dommage d’annuler aujourd’hui et qu’une fois le 10 janvier, un mois avant le tournoi, la situation nous permette finalement de le faire. Rien ne sert de précipiter les choses, on a encore un peu de temps devant nous», a mentionné par écrit Patrick Dom.

Il poursuivait en disant que si le tournoi, pouvait avoir lieu en février, la formule risquerait d’être modifiée. Il pourrait se limiter à 80 équipes québécoises et canadiennes.

L’organisation s’attendait à plusieurs annulations d’équipes de l’étranger dans les prochains jours.

Avec l’annulation de l’édition 2021, le Tournoi en serait à sa 62e présentation en 2022.

– avec la collaboration de Jessica Lapinski et Taïeb Moalla

Le tournoi en chiffres  

 12 jours de compétition de hockey

 120 équipes locales et internationales

 2000 joueurs

 500 accompagnateurs

 800 bénévoles

 221 053 spectateurs en 2020

 10,8 millions de spectateurs depuis les débuts du Tournoi

 14,4 millions $ de retombées économiques

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.