/news/coronavirus

Omicron: le Portugal impose de nouvelles restrictions

Le gouvernement portugais a décidé d'imposer à partir de la semaine prochaine une nouvelle série de mesures de contrôle de l'épidémie de COVID-19 en raison de la hausse des contagions dues au variant Omicron, a annoncé mardi le Premier ministre Antonio Costa.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Vers 10 000 cas de COVID-19 par jour au Québec?

• À lire aussi: La population américaine augmente à son rythme le plus lent à cause du COVID-19

Face à un variant «beaucoup plus transmissible», qui représente déjà presque la moitié des nouveaux cas détectés au Portugal, le télétravail deviendra obligatoire pendant deux semaines et les bars et discothèques seront fermés.

Des limites à la fréquentation des commerces seront rétablies et la présentation d'un test deviendra obligatoire pour assister à un spectacle ou à un évènement sportif, de même que pour aller au restaurant à la veille de Noël ou du jour de l'An.

«Nous sommes conscients de l'impact de ces mesures, mais, si nous ne les adoptons pas, les conséquences seront bien pires», a fait valoir le premier ministre.

L'hiver dernier, le Portugal avait été frappé par une violente vague de contagions qui avait submergé les services hospitaliers.

Le gouvernement avait déjà rétabli début décembre plusieurs mesures de contrôle sanitaire afin d'élargir l'usage du masque, du certificat de vaccination et des tests de dépistage.

Pour réduire les contacts après les rassemblements prévus pour les fêtes de fin d'année, l'exécutif socialiste avait annoncé dès le 25 novembre que les vacances scolaires seraient prolongées et que le télétravail serait obligatoire pendant la première semaine de janvier.

Le Portugal figure en outre parmi les pays qui exigent un test négatif pour les voyageurs arrivant sur son territoire, y compris ceux qui sont vaccinés. Cette mesure sera prolongée au-delà de la date initialement prévue du 9 janvier, avait déjà indiqué M. Costa.

Malgré ces restrictions, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes a atteint son plus haut niveau depuis février dernier et le nombre de personnes hospitalisées en soins intensifs a doublé en un mois.

Avec 89% de sa population de 10,3 millions d'habitants vaccinée, le Portugal occupe le deuxième rang mondial derrière les Émirats arabes unis, selon des données compilées par le site «Our World in Data».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.