/news/coronavirus

Ontario: une enquête lancée sur la revente des tests rapides

Photo d'archives, AFP

L’Ontario va enquêter sur la revente en ligne de tests rapides à des prix exorbitants, au moment où ces trousses de dépistage sont dévalisées dans la province.

• À lire aussi: Un pharmacien vend à ses clients des tests rapides destinés au personnel de la santé

• À lire aussi: Tests rapides: un approvisionnement plus soutenu d'ici Noël

• À lire aussi: Avant Noël, files d'attente devant les centres de tests partout aux États-Unis

«Il est déplorable de voir de mauvais acteurs revendre des trousses de dépistage rapide fournies par le gouvernement provincial», a déclaré mardi sur Twitter le ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs, Ross Romano.

«Nous nous efforçons d’identifier, de traquer et de mettre à l’amende toute personne qui profite des Ontariens en pratiquant des prix abusifs!», a-t-il ajouté.

Un décret d’urgence avait été mis en place par la province afin de contrôler les prix abusifs de produits de première nécessité pour la COVID-19, comme les masques, les désinfectants ou encore les médicaments.

Et ceux qui pourraient se voir accuser d’une infraction risquent d’encourir des amendes importantes.

La loi prévoit ainsi qu’un particulier ou un détaillant qui a enfreint ce décret peut être passible d’une amende de 750 $ et, dans les cas les plus graves, d’une amende maximale de 100 000 $ et d’un an de prison.

Pour les dirigeants ou administrateurs de sociétés, le montant maximal passe à 500 000 $ et une peine d’emprisonnement d’un an.

Des mises en garde aux entreprises peuvent également être émises par le gouvernement ontarien.

Les tests rapides sont partis comme des petits pains dans la province la plus peuplée, alors que des détaillants de la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO) étaient déjà en rupture de stock vendredi.

Près de 10 millions de tests rapides supplémentaires devraient être reçus le 27 décembre prochain, avait affirmé vendredi lors d’un point de presse le premier ministre ontarien, Doug Ford.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.