/news/coronavirus

Un pharmacien vend à ses clients des tests rapides destinés au personnel de la santé

Capture d'écran TVA Nouvelles

Un pharmacien de Montréal s’est fait réprimander pour avoir vendu des tests rapides qui étaient destinés au personnel du réseau de la santé.

• À lire aussi: Tests rapides: un approvisionnement plus soutenu d'ici Noël

• À lire aussi: Prélèvements de COVID-19 à Montréal: plusieurs cliniques ne prennent plus de patients

• À lire aussi: Les préoccupations face à la COVID-19: des réponses à vos questions

Alors que les Québécois peinent à trouver des trousses de dépistage, le pharmacien propriétaire voulait aider ses clients de s’en procurer.

Toutefois, le ministère de la Santé lui a demandé de cesser cette pratique, en expliquant que les instructions pour ces tests ne sont pas les mêmes que pour ceux rendus disponibles à l’ensemble de la population. Une mauvaise utilisation pourrait donc fausser les résultats.

«Ces tests-là ne sont pas censés être vendus», a expliqué à TVA Nouvelles le président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP), Benoit Morin.

«C’est certain que la demande est forte, les gens sont prêts à payer, mais il n’y a aucun autotest actuellement qui est disponible en pharmacie pour être revendu», a-t-il ajouté.

M. Morin mentionne toutefois que certaines pharmacies peuvent offrir, moyennant certains frais, un service de dépistage, mais celui-ci sera effectué avec un autre test que celui distribué à la population.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.