/news/techno

Première agression sexuelle dans le métavers de Facebook

Une jeune femme, qui participait à une séance de bêta-test avant la sortie de Horizon Worlds, une plateforme de réalité virtuelle de Facebook, a rapporté avoir été agressée virtuellement début décembre.

Lancé le 9 décembre, l’univers virtuel du géant du web où tout est possible, même les agressions sexuelles, est déjà controversé.

Après avoir renommé son entreprise Meta, le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé sa volonté de créer un monde entièrement en ligne, accessible en réalité virtuelle. Dans le métavers (contraction de méta et univers) chacun est incarné par un avatar qui peut effectuer des actions similaires à celles du monde réel.

Dans une publication sur la page Facebook officielle d’Horizon Worlds, une utilisatrice ayant testé la plateforme a rapporté avoir été agressé sexuellement, expliquant que son avatar a subi des attouchements par un autre avatar inconnu.

«Le harcèlement sexuel n’est pas une blague sur Internet, mais être en réalité virtuelle ajoute une autre couche qui rend l’événement plus intense », a-t-elle écrit. Non seulement j’ai été tripotée la nuit dernière, mais il y avait d’autres personnes là-bas qui ont soutenu ce comportement.»

Interrogé par The Verge, Vivek Sharma, vice-président d’Horizon Worlds, a indiqué qu’il s’agissait d’un « accident absolument malheureux ». Selon elle, la société aurait déterminé que le bêta-testeur n’avait pas utilisé les fonctionnalités de sécurité intégrées à Horizon Worlds, y compris la possibilité d’empêcher quelqu’un d’interagir avec vous.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.