/news/coronavirus

Des tests introuvables et des cliniques de dépistage bondées

Faute d’avoir trouvé un test rapide à la pharmacie, de nombreux Montréalais se sont rendus au centre de dépistage Chauveau, mardi.

• À lire aussi: Ottawa confirme qu’il aidera Québec dans sa lutte contre Omicron

• À lire aussi: 12 833 nouveaux cas au Québec

• À lire aussi: Québec part à la chasse aux autotests

En matinée, une très longue file d’attente était visible à l’extérieur de la clinique située dans l’est de la métropole. 

Certaines personnes ont confié à TVA Nouvelles avoir contacté plusieurs pharmacies, en vain, pour tenter d’obtenir des tests de dépistage. Des citoyens se sont même fait répondre qu’ils pourraient devoir attendre jusqu'en janvier, voire en février, avant d’en obtenir.

«Je suis déçu parce que les gens sont obligés de faire la queue, chercher des pharmacies où il y en a, puis on ne trouve pas», a déploré un citoyen en entrevue à TVA Nouvelles.

Sur les sites Internet des pharmacies, on indique une rupture de stock. Pourtant, le gouvernement fédéral dit avoir livré au Québec déjà 9,5 millions de tests et plus de 11 millions le seront d'ici la fin de l'année.

«On en a distribué plus de six millions au niveau des services de garde et au niveau de nos écoles primaires et plus de 4,5 millions au niveau des pharmacies», a expliqué le directeur de la campagne de vaccination au Québec, Daniel Paré.

Québec assure que tous les tests sont distribués rapidement et que la machine est prête pour les prochaines livraisons, sans pouvoir annoncer quand celles-ci auront lieu.

Pour voir le reportage complet, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.