/news/world

La drogue était dissimulée dans... de fausses oranges

Le ministre libanais de l'Intérieur a annoncé mercredi la saisie d'une importante cargaison de comprimés de captagon, drogue constituée d'amphétamines, dissimulés dans des caisses d'oranges au port de Beyrouth. 

Des membres de la direction des douanes ont saisi «près de neuf millions de comprimés de captagon», a déclaré Bassam Mawlawi lors d'un point de presse, indiquant que la cargaison était destinée à l'exportation vers un pays du Golfe. 

AFP

Un membre des douanes libanaises a précisé à l'AFP que la cargaison était en route vers le Koweït.

Les comprimés de captagon étaient placés dans de petits sacs et dissimulés dans de fausses oranges. Une enquête est en cours pour déterminer l'origine de la cargaison. 

AFP

Le Liban a récemment intensifié ses efforts pour déjouer les opérations de trafic de captagon, après les critiques des pays du Golfe concernant son manque de coopération dans ce domaine.

Le 23 décembre, la police de Dubaï a annoncé avoir arrêté quatre ressortissants d'un pays arabe pour avoir tenté d'introduire en contrebande dans l'émirat plus d'un million de comprimés de captagon dissimulés dans de faux citrons.

En avril, l'Arabie saoudite avait annoncé la suspension des importations de fruits et de légumes en provenance du Liban après une saisie de plus de cinq millions de pilules de captagon dissimulées dans des grenades, accusant Beyrouth d'inaction.

Le captagon est une amphétamine tirée d'un ancien médicament psychotrope, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

AFP

Cette drogue, fabriquée notamment en Syrie, mais aussi au Liban et en Irak, est essentiellement exportée vers l'Arabie saoudite.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.