/news/coronavirus

Les mesures sont entrées en vigueur à 17h

GEN-COVID-19-COUVRE-FEU

Joël Lemay / Agence QMI

Les Québécois célébreront la nouvelle année d’une façon bien différente de celle qu’ils espéraient. Voici les principales restrictions annoncées jeudi par le gouvernement Legault, afin de protéger du variant Omicron notre réseau de la santé mal en point. 

• À lire aussi: Le pire jour de l’An au pays

• À lire aussi: Que nous réserve 2022: une «éclaircie» après la tempête Omicron?

• À lire aussi: Couvre-feu, restos fermés et rassemblements interdits : Québec sort l’artillerie lourde

• À lire aussi: Les Québécois résignés face au retour du couvre-feu

Le retour du couvre-feu   

Dès vendredi soir, les Québécois sont appelés à ne pas quitter leur résidence pour des raisons non essentielles, de 22 h à 5 h du matin. Les policiers seront à l’affût et pourraient vous demander de justifier votre déplacement durant les heures du couvre-feu. Ceux pris en faute sont passibles d’amendes de 1000 $ à 6000 $. 

Les restaurants y goûtent encore   

Autre coup dur pour les restaurateurs, qui devront fermer leurs salles à manger dès vendredi. Ils sont ainsi privés d’une des célébrations les plus payantes pour eux. Mince consolation : la livraison et les commandes pour emporter demeurent possibles. 

La rentrée reportée   

Le retour en classe en présentiel dans les écoles, cégeps et universités est repoussé au 17 janvier. Les cours pourront toutefois recommencer à la date prévue à distance. La formation à distance pourra être mise en place avant la réouverture des établissements scolaires. La date de retour en présence pour le milieu postsecondaire sera déterminée plus tard. 

Commerces fermés le dimanche   

On se croirait au plus fort de la première vague. Le gouvernement Legault juge nécessaire, encore une fois, de fermer tous les commerces le dimanche, y compris les épiceries, à l’exception des stations-service, dépanneurs, pharmacies et comptoirs pour emporter des restaurants. Pour une première fois de la pandémie, Québec a aussi décidé de fermer les lieux de culte. 

Célébrer avec une bulle   

Les célébrations du jour de l’An seront tranquilles cette année. Jusqu’à nouvel ordre, les rassemblements intérieurs sont limités aux seuls occupants d’un même ménage. Il existe quelques exceptions. Une personne seule et ses enfants peuvent se greffer à une autre bulle familiale. Ceux qui offrent de l’aide essentielle à d’autres personnes seront aussi autorisés à se déplacer. 

Sport intérieur suspendu   

Il faudra se rabattre sur les activités extérieures pour digérer le repas du Nouvel An. Les sports intérieurs sont eux aussi suspendus, à moins d’être pratiqués en solo, en binôme, ou par les occupants d’une même résidence. Les chalets des centres de ski resteront ouverts seulement pour se réchauffer. Il sera aussi interdit de consommer un repas dans les relais de motoneige. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.