/news/coronavirus

Commerces fermés le dimanche: files devant les épiceries et produits jetés

Des dizaines de clients faisaient la file devant les épiceries, lundi soir, après deux jours de fermeture en raison du jour de l’An et de la nouvelle obligation, pour les commerces, de fermer le dimanche. 

• À lire aussi: Chicoutimi : la fermeture de certains commerces le dimanche profite à d’autres

• À lire aussi: Commerces fermés: le couponing pour la bonne cause

«C’est un grand inconvénient pour plusieurs parce que je suis une employée de la santé et je n’ai pas beaucoup de congés», déplore une personne rencontrée par TVA Nouvelles. 

D’autre sont plutôt résignés devant cette mesure annoncée par le gouvernement Legault afin de donner du repos aux employés et propriétaires de ces commerces souvent aux prises avec une pénurie de main-d’oeuvre. 

«Si c’est ça que ça prend, c’est ça que ça prend», lance un client. 

Casse-tête pour les commerçants

Cette fermeture exceptionnelle de deux jours, en raison de la journée férié de samedi, est synonyme de pertes pour des propriétaires d’épiceries. 

«Particulièrement dans des comptoirs de viande, de charcuteries, de fruits et légumes, fermer deux jours de suite, même fermer une journée dans une épicerie alors qu’on a des produits qui sont trois jours, voire 24h de date, c’est obligatoirement beaucoup beaucoup de pertes», déclare un propriétaire d’épicerie à TVA Nouvelles. 

Malgré tout, l’homme entend se plier aux exigences du gouvernement. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.