/news/coronavirus

Le calendrier de la 3e dose devancé: au tour des 45 à 49 ans de s’inscrire sur Clic-Santé

Les personnes âgées de 45 ans et plus au Québec peuvent désormais prendre rendez-vous pour se faire vacciner une troisième fois contre la COVID-19.

La plateforme Clic Santé a été mise à jour jeudi, quelques heures avant la date prévue au calendrier du gouvernement du Québec. La vaccination est ouverte dans toutes les régions du Québec.

Le calendrier a d’ailleurs été accéléré plus tôt jeudi pour permettre de freiner le variant Omicron. «La 3e dose reste notre meilleure arme pour lutter contre ce nouveau variant», a rappelé le ministre Dubé sur Twitter. Les 40 à 45 ans (le 10 janvier), les 35 à 40 ans (le 12 janvier) et les 25 à 35 ans (le 14 janvier), seront les prochaines tranches d’âge à pouvoir s’inscrire sur le site au cours des prochains jours.

À ce jour, plus de 84 % des Québécois ont reçu au moins une dose de vaccin.

Voici les nouvelles dates:

- 45 ans et plus: 7 janvier

- 40 ans et plus : 10 janvier

- 35 ans et plus : 12 janvier

- 25 ans et plus : 14 janvier

- 18 ans et plus: 17 janvier

L’administration de la dernière dose doit remonter à au moins trois mois. 

Québec a annoncé jeudi en point de presse que le passeport vaccinal sera élargi à la troisième dose lorsque toute la population aura eu l’occasion de la recevoir.

Voici les catégories de Québécois qui peuvent en ce moment se prévaloir de la dose de rappel:

- Personnes âgées de 50 ans et plus (3e dose)

- Personnes qui ont reçu 2 doses d'AstraZeneca ou de Covishield (3e dose)

- Personnes immunodéprimées, dialysées ou avec maladies chroniques âgées de 12 ans et plus (3e dose)

- Personnes qui ont une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complications de la COVID-19 (3e dose)

- Personnes qui sont enceintes (3e dose)

- Proches aidants (3e dose)

- Les enfants de 5 à 11 ans (1re dose)

- Travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux en contact avec les usagers. Les travailleurs d'Héma-Québec et les travailleurs des laboratoires de l'INSPQ. Les ambulanciers et les premiers répondants. Une preuve d'emploi sera demandée sur place

- Travailleurs des services éducatifs à la petite enfance reconnus. Une preuve d'emploi sera demandée sur place (3e dose)

- Les personnes habitant dans les régions éloignées identifiées

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.