/regional/montreal/montreal

COVID-19: Exo ne peut garantir son service en janvier

Joël Lemay / Agence QMI

Le gestionnaire des trains de banlieue et lignes d’autobus en banlieue de Montréal, Exo, a averti dimanche que ses clients risquent d’avoir à composer avec des changements d’horaire en janvier en raison de la COVID-19.

Le gestionnaire doit revenir à son horaire habituel pour l’hiver dès lundi, mais ce dernier promet d’être chamboulé si les employés du réseau contractent le coronavirus.

«Exo fera tout en son pouvoir pour assurer l'ensemble des services prévus à l'horaire régulier [...]. Toutefois, en fonction du personnel disponible pour assurer les services d'autobus, de trains et de transport adapté, certains horaires pourraient être révisés à courte échéance», a reconnu le transporteur qui assure les services d’autobus dans toutes les villes du Grand Montréal, exception faite de la métropole, de Laval et de Longueuil.

Conséquemment, Exo demande à sa clientèle de surveiller assidûment l’horaire du transport en commun en ligne, qui pourrait être mis à jour à la dernière minute.

Par ailleurs, l’organisme a indiqué que le service de transport adapté demeurera offert pendant le couvre-feu, de 22 h à 5 h, mais uniquement pour les gens devant se déplacer pour le travail ou pour des raisons médicales.

«Les dernières semaines ont démontré que la pandémie de COVID-19 n'est toujours pas terminée et que la situation risque d'être fort changeante dans les semaines et les mois à venir. Il devient donc essentiel de bien planifier ses déplacements et de se familiariser avec les outils d'information», a souligné le transporteur en invitant ses clients à télécharger l’application Chrono, qui avertit les usagers lors de perturbations du service.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.