/sports/homepage

Marc Bergevin se trouve un nouvel emploi

Marc Bergevin n’aura pas eu à manger du pudding chômeur trop longtemps. À peine six semaines après son congédiement, l’ancien directeur général du Canadien de Montréal s’est trouvé du boulot. Désormais, il sera conseiller spécial pour le DG des Kings de Los Angeles, Rob Blake.

• À lire aussi: 9 candidats pour remplacer Bergevin

• À lire aussi: Trois femmes considérées pour le poste de DG du CH

• À lire aussi: Gainey aidera Molson et Gorton à trouver son prochain DG

«Marc amène un lot de connaissance et d’expérience à notre équipe de direction. Il sera un ajout important à notre groupe», a indiqué Blake, qui occupe également le poste de vice-président des Kings, par voie de communiqué.

L’association entre l’équipe californienne et Bergevin n’a rien de surprenant. Au mois d’octobre, des rumeurs émanant de la plume de Larry Brooks, du «New York Post», envoyait l’homme de 56 ans chez les Kings à la fin de la présente campagne, la dernière de la prolongation de contrat qu’il avait signée en novembre 2015.

À ce moment, on disait que l’avenir de Blake était incertain en raison des déboires rencontrés par son équipe au cours des dernières saisons. Les Kings n’ont pas participé aux éliminatoires depuis 2017-2018 et n’ont jamais franchi le premier tour depuis leur conquête de la coupe Stanley en 2014. Blake n’a toujours pas d’entente valide pour la prochaine campagne.

Apprécié de Robitaille

Bergevin n’atterrira pas comme un illustre étranger sur les berges de la faille de San Andreas. Il rejoindra son bon ami, Luc Robitaille, président des Kings.

D’ailleurs, dans nos pages, Robitaille s’était empressé de nier les rumeurs amenant Bergevin dans son organisation.

«Rob fait un très bon boulot pour notre équipe. Il n’y a jamais eu de discussions avec Marc même si je reçois des appels de mes neveux au Québec qui lisent des rumeurs. Ici à Los Angeles, on a la meilleure ou la deuxième meilleure banque d’espoirs de la Ligue nationale de hockey (LNH), selon plusieurs experts. Rob a travaillé pour ça. On a un plan et on ne changera pas notre stratégie au milieu du chemin», avait-il mentionné au collègue Jean-François Chaumont.

Cela n’avait toutefois pas empêché Robitaille de reconnaître les qualités de Bergevin.

«Marc est un très bon DG dans la LNH, l’un des meilleurs, a poursuivi Robitaille. Quand tu regardes son historique pour les transactions, il a fait de très bons coups. Il a une bonne vision. C’est un gestionnaire de talent et il connaît tout le monde dans la LNH. À mes yeux, il est clairement parmi les dix meilleurs de sa profession.»

C’est également dans ces environs que réside Pat Brisson. L’influent agent de joueur est une autre très bonne connaissance de Bergevin. Sans compter que l’un de ses fils habite, apparemment, à Los Angeles.

«J’ai apprécié ma pause, mais je suis excité de me joindre aux Kings et de faire partie du groupe qui aidera l’équipe à atteindre ses objectifs. J’ai énormément de respect pour Luc, pour Rob et pour le groupe qui est en place», a réagi Bergevin, dans le même communiqué publié par les Kings.

Avec Danault

Ce qui paraît un peu cocasse dans cette nouvelle, c’est que Bergevin s’en va rejoindre Phillip Danault, celui-là même à qui il n’a pas voulu allonger les 500 000 $ supplémentaires qui lui aurait permis de garder les services du Victoriavillois avec le CH. Rappelons que le 28 juillet, l’attaquant de 28 ans a apposé son nom au bas de contrat de six ans, lui rapportant annuellement 5,5 millions $.

Cette entente avait officiellement mis fin à l’association entre le Canadien et Danault, après des négociations plutôt cahoteuses.

Bergevin se joint donc aux Kings après 10 ans dans le siège de directeur général du Canadien. Au préalable, il avait passé sept saisons dans l’organisation des Blackhawks de Chicago comme dépisteur, directeur du personnel des joueurs et adjoint au directeur général (en 2011-2012).

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.